Aleteia
Samedi 24 octobre |
Saint Florentin
Actualités

Un évêque chinois de l'Église "clandestine" reconnu par Pékin

POPE FRANCIS GENERAL AUDIENCE

Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media

I.Media - Publié le 11/06/20

Le régime communiste chinois a reconnu Mgr Pierre Lin Jiashan, pourtant considéré comme appartenant à l’Église clandestine, évêque de Fuzhou, a rapporté Vatican Insider le 10 juin 2020. L’évêque de 86 ans avait déjà été reconnu par le Saint-Siège en 2016.

La cérémonie d’installation de Mgr Lin Jiashan a été présidée par l’évêque de Xiamen, Mgr Joseph Cai Bingrui, également chef de l’Association patriotique provinciale, l’organe du clergé dit “officiel“. Seules 80 personnes et 50 prêtres étaient présents, officiellement en raison des mesures liées au risque de contagion du Covid-19. Selon certaines sources, cette présence limitée s’expliquerait en raison des tensions qui entourent cette nomination.

Le nouvel évêque de Fujian a toujours fait partie de l’Église “non-officielle“ dite aussi “clandestine“, au point d’avoir été condamné à 10 années de travaux forcés dans les années 1980. Cette nomination officielle serait le résultat d’une volonté de sa part de régulariser sa situation auprès du gouvernement, contre l’avis de la majorité de ses prêtres.

Un archidiocèse clef

L’archidiocèse est l’un des plus riches et des plus peuplés de Chine. Il compte environ 300.000 fidèles, 120 prêtres et plus de 500 religieuses. Encore récemment, la communauté des prêtres était divisée en deux groupes : la vingtaine de pasteurs soutenant Mgr Lin Jiashan, et une soixantaine d’entre eux derrière le Père Lin Yuntuan.


WEB2-CHINA-MAN READING BIBLE-GODONG-cn482300a.jpg

Lire aussi :
Chine : des églises autorisées à réouvrir… à condition d’enseigner le patriotisme

Depuis la création du nouveau Règlement sur les activités religieuses, le régime chinois exige que chaque prêtre adhère à “l’Église indépendante”, aime son pays et se soumette aux politiques du Parti communiste. Après la signature de l’Accord Chine-Vatican, la pression sur les prêtres a été encore plus forte.

Plusieurs prêtres n’ont pas voulu signer l’adhésion au règlement et accusent l’évêque de les avoir « trahis », selon l’agence AsiaNews. La reconnaissance gouvernementale de Mgr Lin Jiashan peut donc autant faciliter les relations entre l’Église catholique et le régime communiste chinois, que raviver les oppositions.


Pape François - Regina Caeli 24 mai 2020

Lire aussi :
Le pape François confie les catholiques de Chine à la protection de la Vierge Marie

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
chineVatican
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement