Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Les lieux de la Bible : Gabaon, la ville où Salomon révéla sa sagesse

WEB2-GABAON-BIBLE PLACE-WIKIPEDIA
CC BY-SA 4.0 I Natritmeyer - Own work
La ville de Gabaon
Partager

Gabaon, capitale royale, est évoquée à de multiples reprises par la Bible. Elle sera célèbre pour un évènement unique, celui de Josué que relate le récit biblique… Aujourd’hui, les nombreux vestiges témoignent encore du faste de Gabaon lors de la période israélite, notamment lors du règne du roi Salomon.

C’est certainement Josué, successeur de Moïse, qui a laissé le commentaire le plus évocateur sur Gabaon, cette puissante cité distante d’une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Jérusalem : « Gabaon était une grande ville, comme l’une des villes royales ; elle était plus grande que Aï, et tous ses hommes étaient des guerriers«  (Jos 10,2). Précédemment, sur injonction du Seigneur, Moïse avait en effet laissé la direction du peuple d’Israël au fils de Noun, Josué lui-même, avant la traversée du Jourdain. C’était une délicate responsabilité qui avait alors échu à ce personnage de la Bible qui s’était déjà fait remarquer sur les champs de bataille. Or, c’est justement lors d’un conflit survenu en raison d’une alliance avec les Gabaonites contre l’armée amorrhéenne, que ce qui n’aurait pu qu’être une bataille de plus va  alors se transformer en un épisode unique dans l’Histoire biblique…

Le soleil interrompt sa course sur Gabaon

Alors que face à Gabaon, la coalition des rois amorrites est impressionnante, étant parvenus à rassembler une troupe immense, la bataille tourne pourtant en faveur d’Israël ; La Bible relate cet épisode en ces termes : « Le Seigneur les frappa de panique devant Israël et leur infligea à Gabaon une lourde défaite« . Dieu soutient indéniablement son peuple. Fort de cette avance, Josué osa s’adresser à Dieu et aux éléments : « Soleil, arrête-toi sur Gabaon, lune, sur la vallée d’Ayyalone !« , Et le soleil s’arrêta, immobile, de même que la lune afin de laisser le temps à Josué et à son armée de l’emporter définitivement sur leur ennemi… L’Ancien Testament souligne le caractère unique de cet évènement qui ne se reproduira plus jamais dans l’histoire biblique : « Il n’y eut pas de jour comme celui-là, ni avant lui, ni après lui, ce jour où le Seigneur obéit à la voix d’un homme, car le Seigneur combattait pour Israël !«  (Jos 10,11-14). Dieu a soutenu à Gabaon son peuple – même à l’encontre des éléments naturels – à partir du moment où sa foi était sans réserve et suivait ses voies.

WEB2-JOSUE-GABAON-DOMAINE PUBLIC
Domaine public
Josué arrêtant la course du soleil, de Carlo Maratta. Collection Motais de Narbonne;

La sagesse de Salomon à Gabaon

Un autre évènement essentiel surviendra également à Gabaon, signe de la proximité de Dieu avec ceux qui l’aiment. Le roi Salomon, fils de David, aimait justement le Seigneur, rappelle le Livre des Rois, et il ne cessait d’offrir des sacrifices dans les lieux sacrés. C’est pourquoi Salomon se rendit un jour à Gabaon même, Gabaon qui était alors considéré comme l’un des lieux sacrés le plus important. Le chiffre des bêtes sacrifiées à cette occasion parle de lui-même puisque le récit biblique nous précise que Salomon immola alors sur l’autel un millier de bêtes en holocauste… Alors, précise la Bible (1 R 3,5-9) :

À Gabaon, pendant la nuit, le Seigneur lui apparut en songe. Dieu lui dit : « Demande ce que je dois te donner. Salomon répondit : « Tu as traité ton serviteur David, mon père, avec une grande fidélité, lui qui a marché en ta présence dans la loyauté, la justice et la droiture de cœur envers toi. Tu lui as gardé cette grande fidélité, tu lui as donné un fils qui est assis maintenant sur son trône. Ainsi donc, Seigneur mon Dieu, c’est toi qui m’as fait roi, moi, ton serviteur, à la place de David, mon père ; or, je suis un tout jeune homme, ne sachant comment se comporter, et me voilà au milieu du peuple que tu as élu ; c’est un peuple nombreux, si nombreux qu’on ne peut ni l’évaluer ni le compter. Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal ; sans cela, comment gouverner ton peuple, qui est si important ?

Cette demande plut au Seigneur car Salomon, contrairement à ce qu’aurait fait un grand nombre de personnes dans cette situation, n’a pas choisi l’argent ni la gloire ou la puissance, mais bien la sagesse et le discernement. Le seigneur lui dit alors : « Puisque c’est cela que tu as demandé, et non pas de longs jours, ni la richesse, ni la mort de tes ennemis, mais puisque tu as demandé le discernement, l’art d’être attentif et de gouverner, je fais ce que tu as demandé : je te donne un cœur intelligent et sage, tel que personne n’en a eu avant toi et que personne n’en aura après toi. De plus, je te donne même ce que tu n’as pas demandé, la richesse et la gloire, si bien que pendant toute ta vie tu n’auras pas d’égal parmi les rois. Et si tu suis mes chemins, en gardant mes décrets et mes commandements comme l’a fait David, ton père, je t’accorderai de longs jours« . Ce témoignage explique la puissance et la richesse dont jouira la cité de Gabaon pendant les temps bibliques, une place forte réputée mais aussi un marché prospère où de nombreux biens s’échangeront notamment une importante production viticole. Une prospérité dont témoignent les nombreuses caves creusées à même la roche et de multiples amphores dégagées lors de fouilles, faisant de Gabaon une cité biblique royale et aimée de Dieu.