Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconSpiritualité
line break icon

Pourquoi la Trinité n'a rien d'une subtilité théologique

© Wikimedia Commons.

Botticelli, la Sainte Trinité, entre 1491-1493, Institut Courtauld à Londres.

Jean-Michel Castaing - Publié le 05/06/20

Bien comprendre la Trinité, c’est mieux saisir le sens et la réalité de l’amour que les trois personnes divines, Père, Fils et Esprit saint, vivent en elles de toute éternité. La vie chrétienne découle comme de sa source de la vérité de cette communion trinitaire.

Appréhendé de l’extérieur, le monothéisme chrétien peut sembler paradoxal. Un Dieu unique en trois personnes, cela dépasse allègrement l’entendement ! Beaucoup s’interrogent :  s’agit-il d’un vrai monothéisme ? On a accusé le christianisme d’être un polythéisme : il y aurait trois dieux ! Cette hérésie est nommée trithéisme : selon elle, Père, Fils et Esprit seraient trois divinités différentes. À cette proposition erronée, la foi objecte que si les trois personnes partagent les attributs de la divinité : immensité, éternité, toute-puissance, si l’essence divine subsiste en chacune d’elles, en revanche elles ne sont pas trois divinités distinctes, mais un seul Dieu. Pourquoi ? Parce qu’elles ne sont pas séparables. Elles n’ont jamais existé l’une sans l’autre. De toute éternité, le Père n’a jamais été sans le Fils, ni le Fils sans le Père, ni l’Esprit sans eux deux. Père, Fils et Esprit sont Dieu, mais un seul Dieu car unis depuis toujours, de toujours à toujours. Dieu est un, mais non solitaire.

Un seul Dieu… en trois personnes bien distinctes

Une autre hérésie a voulu sauvegarder faussement le monothéisme chrétien : le modalisme. Selon lui, les trois personnes divines seraient trois modes d’apparition de l’unique divinité. Si cette proposition était vraie, les « trois » de la Trinité n’auraient pas de consistance personnelle propre. En effet, selon cette hétérodoxie, le Père, le Fils et l’Esprit représentent plutôt trois formes de manifestation de l’unique réalité transcendante. Comme si Dieu se révélait sous trois modes d’apparition différents selon les besoins de sa manifestation aux hommes dans l’histoire.

En ce cas, on ne peut plus parler de personne car une personne est forcément distincte d’une autre. Or, pour le modalisme, les trois réalités désignées sous les noms de Père, Fils et Esprit ne se différencient pas selon leur individualité insubstituable (le Père n’étant pas le Fils, et ne pouvant pas prendre sa place), mais selon la place qu’elles occupent dans l’économie de la révélation. Que se manifeste-t-il dès lors, sinon une divinité mystérieuse prenant successivement plusieurs visages dont aucun n’est définitif, simples masques d’une réalité indiscernable ?

À l’opposé d’une telle conception, dans la Trinité des chrétiens, le Père n’est pas le Fils, le Fils n’est pas l’Esprit, et l’Esprit n’est ni le Père ni le Fils. Les trois personnes divines ne sont pas trois modes de la réalité « Dieu », mais trois personnes en chacune desquelles subsiste entièrement l’unique nature divine.

Des conséquences essentielles pour la vie des chrétiens

Cette différence trinitaire des personnes divines est fondamentale. En effet, si Dieu n’était pas communion de personnes, Il retournerait à Sa solitude. Restant solitaire, quel exemple de charité pourrait-Il dès lors nous enseigner, nous qui avons été créés à Son image et ressemblance ? Quelle réalité d’amour nous donnerait-Il à vivre s’Il n’a jamais eu que Lui-même à aimer de toute éternité ? En resterions-nous à l’amour de soi, au lieu de nous ouvrir à l’autre ? Ou bien devrions-nous suivre les préceptes moraux d’un Être qui ne vivrait pas Lui-même ce qu’il commande à Ses créatures ?

Avec le modalisme, plus question de vivre avec Dieu, de Dieu et en Dieu. On en reviendrait plutôt, par une funeste régression, à une morale, là où on attendait une Vie et l’Amour ! Ainsi, l’orthodoxie du dogme trinitaire, loin de représenter une simple affaire de subtilités théologiques, est essentielle pour l’existence des chrétiens.

Découvrez en images les plus belles représentations de la Sainte Trinité :
Tags:
Trinité
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement