Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

« Prions pour que ceux qui souffrent trouvent des chemins de vie »

Partager

Chaque mois, le pape François confie aux fidèles une intention particulière. En ce mois de juin, il les invite à prier pour ceux qui souffrent, à cause de la pandémie mais également de tous les fléaux qui touchent le monde comme les guerre ou le manque de nourriture.

« Prions pour que ceux qui souffrent trouvent des chemins de vie en se laissant toucher par le Cœur de Jésus. » En ce mois de juin, le message du pape François aux chrétiens du monde entier est marqué par la compassion et la tendresse. « De nombreuses personnes souffrent à cause des graves difficultés qu’elles traversent », regrette-t-il. Il appelle donc à prier pour ces personnes, « en les accompagnant sur un chemin plein de compassion qui transforme la vie des personnes et qui les rapproche du Cœur du Christ, qui nous accueille tous dans la révolution de la tendresse ». Le Souverain pontife rappelle ainsi qu’il existe un chemin pour se connecter avec le Cœur de Jésus, et pour aider quiconque en a besoin.

La dévotion au Cœur de Jésus, une longue histoire

Pour le pape François, « le Cœur du Christ est le centre de la miséricorde ». Cette dévotion au cœur de Jésus est d’ailleurs marquée cette année par le centenaire de la canonisation de sainte Marguerite-Marie Alacoque. Cette sœur visitandine a été témoin d’une grande révélation en 1675, alors qu’elle était en train d’adorer le Saint Sacrement. « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qui n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce Sacrement d’amour. Mais ce qui m’est encore le plus sensible est que ce sont des cœurs qui me sont consacrés qui en usent ainsi », lui aurait dit Jésus.

En 1688, Sœur Marguerite-Marie a une vision finale dans laquelle, à travers la Vierge Marie, le Seigneur confiait aux Sœurs de la Visitation et aux Pères de la Compagnie de Jésus la tâche de transmettre à tous l’expérience et la compréhension du mystère du Sacré-Cœur.