Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 27 juillet |
Sainte Nathalie et ses compagnons
home iconBelles Histoires
line break icon

Malgré la pandémie, ils étaient nombreux à entourer Emily et Parris pour leur mariage

ŚLUB, KORONAWIRUS

Vicens Forns/Facebook

La rédaction d'Aleteia - Publié le 04/05/20

Parris Khachi et Emily Manashi ont choisi de maintenir la date de leur mariage malgré la pandémie de covid-19 et se sont unis religieusement fin avril à San Francisco. Mais s’ils étaient physiquement en petit comité afin de respecter les règles sanitaires leurs invités ainsi que des membres de la communauté chrétienne étaient là pour les entourer.

C’est un moment qui restera doublement gravé dans leurs cœurs. Malgré la pandémie de covid-19 Parris Khachi et Emily Manashi ont décidé de maintenir la date de leur mariage et se sont unis religieusement fin avril en l’église saint-Ignace de San Francisco. Un moment d’autant plus inoubliable que les paroissiens et leurs invités, qui n’ont pas pu venir compte tenu des règles sanitaires, ont décidé de leur faire une belle surprise.

Quand ils se sont avancés dans l’allée de l’église, les mariés ont pu découvrir les photos des paroissiens accrochés sur les bancs. La célébration a également été diffusée en direct afin de permettre à leur quelque 200 invités de s’unir à eux. « L’église a vraiment fait une chose magnifique en permettant à ses différents membres de suivre en direct la célébration », a indiqué l’un des époux à la chaîne ABC7. « C’était une chose vraiment magnifique que l’église a fait pour que le prêtre et les membres de l’église soient connectés lors de leurs diffusions en direct maintenant régulières ».

« C’est un moment qui résonne d’autant plus fortement que nous avons pu célébrer un événement heureux malgré le climat actuel », reconnaissent encore les époux. « D’une certaine manière, cela a permis de ramener le mariage à sa dimension la plus essentiel, c’est-à-dire dans la santé et dans la maladie…et dans la pandémie ».


ŚLUB W MASECZKACH

Lire aussi :
Mariés au temps du covid-19 : « Nous n’étions pas seuls »

Tout au long du confinement, à travers le monde, plusieurs prêtres et paroissiens ont décidé d’imprimer des photos des fidèles et de les installer sur les bancs des églises afin de témoigner de la force de la communauté et de la proximité entre le prêtre et ses paroissiens. Ce week-end, c’est le père Jean-Baptiste Nadler qui a eu la joie de découvrir son église ainsi habitée.

Tags:
ConfinementCoronavirusÉtats-UnisMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
3
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
4
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
5
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
6
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
7
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement