Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

1 lettre, 1 sourire : derrière la bonne idée du confinement, une bande de dix cousins

Dix cousins unis lancent "une lettre, un sourire", pour écrire aux Ehpad (le dixième prend la photo!)
Partager

Deux familles de cousins, unis comme les dix doigts de la main, ont lancé La bonne idée de ce confinement : écrire aux personnes âgées privées de visites car confinées en Ehpad. Après quinze jours de lancement du projet « une lettre, un sourire », ils n’en reviennent pas : déjà 10.000 lettres reçues et transmises ! Ce confinement va faire redécouvrir le plaisir d’écrire et redonner le sourire !

Une lettre un sourire, c’est le nom du joli site internet lancé il y a à peine dix jours et déjà « victime » de son succès ! Ils sont dix, deux fratries de cinq enfants, de 15 à 24 ans, cousins germains unis comme les doigts de la main. Les uns souvent chez les autres, bien que leurs parents respectifs vivent à Lille et à La Haye, et de toute les façons, il y a le WhatsApp familial !

« S’ils ne meurent pas du coronavirus, ils mourront de solitude »

Et c’est il y a à peine 15 jours, à Lille, que ce beau projet prend forme. Le père de famille rentre de son boulot, en Ephad, et s’inquiète devant ses enfants, et un ou deux cousins trainant par là, de la mise en place du confinement décrété pour les maisons de retraite. « S’ils ne meurent pas du coronavirus, nos résidents vont sans doute mourir de solitude », s’alarme-t-il.

Les cousins s’inquiètent à leur tour. « On doit pouvoir faire quelque chose, on ne peut pas les visiter d’accord, mais rien ne nous empêche de leur écrire ! » Rapidement, les cousins montent une première plateforme simplifiée, proposant à leurs amis et contacts d’écrire une lettre, ils se chargeront de l’envoi des courriers. Mais à l’heure des Facebook, Twitter et Instagram, cette génération connectée va vite toucher bien au delà de son réseau, tant l’initiative est bonne !

« 24h après son lancement, nous recevions déjà mille lettres ! Aujourd’hui, nous en sommes à 10.000, cela a pris des proportions dingues ! », s’enthousiasme Renaud, un des cousins de 20 ans, étudiant confiné chez ses parents à Lille. Heureusement que le confinement est là finalement, et pas les cours, car les cousins travaillent à leur projet six à neuf heures par jour. Ils ont depuis fait appel aux amis et bonnes volontés pour les aider, notamment à relire les lettres avant envois.

« C’est merveilleux vraiment, tous ces sourires »

En face, l’enthousiasme est le même, car une fois les lettres reçues, la joie des résidents est réelle comme en témoignent de nombreux Ehpad. Et Renault de nous lire un message reçu ce matin même, d’une psychomotricienne travaillant dans les Yvelines. « Nous avons bien reçu vos lettres, c’est merveilleux, vraiment. Tous ces sourires, sur nos résidents, confinés dans leurs chambres, quelle joie vous apportez, merci pour eux ! »

L’innovation avance chaque jour, et depuis 48h, tous les Ehpad de France peuvent s’inscrire sur le site pour bénéficier des courriers, ils sont déjà une cinquantaine, partout en France, à l’avoir fait. « Ils peuvent recevoir nos lettres par mail, et ensuite les imprimer et les distribuer, mais nous envoyons également des lettres par courrier, c’est au choix, le plus simple pour eux, et le moins couteux ». Ceux qui écrivent sont invités à faire des missives positives et personnalisées, ils peuvent également se présenter et laisser leurs coordonnées, s’ils souhaitent éventuellement une réponse. Ils peuvent participer aux frais d’envois, mais la participation est libre.

Au milieu de toute cette actualité anxiogène, qu’elle est belle et apaisante cette jeune génération jamais à court d’idées et beaux projets ! Alors à vos stylos !