Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ils se réunissent pour chanter en ligne et le résultat est formidable

Capture d'écran YouTube
Partager

Avec le confinement, les offres culturelles et spirituelles explosent en ligne. Et certaines propositions musicales sont à proprement parler bluffantes.

Décidément, l’imagination se déploie pendant cette période de confinement et de nombreuses initiatives, y compris musicales, existent. Les petits chanteurs de Grenoble ont ainsi donné un concert virtuel inédit, réalisé entièrement pendant la période de confinement. Le principe est simple : chacun des chanteurs s’est filmé depuis chez lui par téléphone. Et au final, c’est un magnifique « The Lord bless you » plein de paix, de confiance et d’espérance qu’ils nous livrent à distance. « C’est le chant que nous avons l’habitude d’offrir en remerciement à ceux qui nous reçoivent, et plus largement à tout ceux à qui nous souhaitons du bien », expliquent-ils sur leur site. Une initiative que l’on espère voir renouvelée.


Et ils ne sont pas les seuls. L’ensemble Theoû Xárisma, qui écrit des compositions inspirées des chants sacrés polyphoniques et les interprète totalement a cappella, a diffusé sur Facebook une vidéo dont la première partie (où l’on voit les visages des chanteurs) a été enregistrée pendant le confinement. 

Dans un tout autre genre, dix-neuf étudiants d’une chorale californienne, voyant leur concert annulé, ont chanté ainsi à distance « Over the rainbow » a capella, une chanson qui invite à rêver et à espérer.


Plusieurs grands noms de la musique classique se sont enregistrés, en solo ou à deux, depuis chez eux. Le violoniste Shunske Sato a interprété depuis son domicile « Erbarme dich » extrait de la Passion selon Saint Matthieu de Bach.


David kim, premier violon solo du Philadelphia Orchestra, interprète quant à lui le Ave Maria de Gounod/Bach depuis son salon, accompagné par sa fille Mary au piano. Et si vous regardez bien, gage d’authenticité vous verrez même un chien passer derrière la fenêtre, gage de conditions d’enregistrement authentiques. Tous ces artistes qui continuent à jouer pour leurs pairs montrent que la musique a bien pour vertu d’apaiser bien des peines et de donner de la joie.


Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]