Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Insolite : se laver les mains tout en développant sa vie de prière

Partager

Des images relayées via les réseaux sociaux indiquent comment se laver les mains de façon « catholique ». En cette période d’épidémie, pourquoi ne pas s’en inspirer pour mêler spiritualité et vie pratique ?

Un peu d’humour ne peut pas faire de mal. C’est du moins ce à quoi font songer ces affichettes qui circulent sur les réseaux sociaux, qui montrent comment se laver les mains à la manière catholique. C’est assez simple mais il fallait y penser. Choisissez, selon votre sensibilité, la prière du Notre Père et le Je vous salue Marie, ou bien le Salve Regina, qui a l’avantage d’être plus long.

Ensuite, lavez-vous les mains en cadence, sachant que la durée recommandée est de 30 à 45 secondes, en méditant les paroles. Et enfin, terminez avec un « Amen » ou un « O dulcis Virgo Maria » sonore. Vous aurez alors les mains propres et vous n’aurez plus qu’à les ouvrir à la Providence. Si cette idée n’a rien de révolutionnaire, elle permet de mêler savon et spiritualité. Car, comme on peut le lire en bas de la première image, « des mains propres ça sauve des vies et les prières ça sauve des âmes ! ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]