Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les rois mages, ces symboles de l’universalité de l’Église

Gaspard, Melchior et Balthazar, sont venus d'Orient pour saluer l'Enfant-Jésus.
©Pixabay
Gaspard, Melchior et Balthazar, sont venus d'Orient pour saluer l'Enfant-Jésus.
Partager

La tradition des rois mages se trouve dans l’Évangile selon saint Matthieu. Conduits par l’étoile, ils sont venus d’Orient visiter le Christ nouveau-né, lui apportant de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Conduits par l’étoile, « voici que des mages venus d’Orient arrivèrent », nous dit saint Matthieu. L’Évangéliste ne donne pas beaucoup plus de détails sur le statut exact de ces personnages, ni même sur leur nombre ou leurs noms. C’est depuis les Ve et VIe siècles que s’installe la tradition des trois rois, Gaspard, Melchior et Balthazar, dans l’Église latine. Leur salutation à l’Enfant-Jésus possède une portée hautement symbolique : s’ajoutant à celle des bergers, elle réunit l’humanité entière, de tous les horizons du monde et à travers toutes les conditions. En ce jour de l’Épiphanie, l’Église célèbre ainsi la manifestation du Christ à tous les peuples.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]