Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Avec Louis et Zélie Martin, la mission n’est pas qu’une affaire de pros

vitrail_chapelle_maison_martin_montage.jpg
© Sanctuaire d'Alençon / Montage Aleteia
Le vitrail des saints Louis et Zélie Martin, situé dans la chapelle Sainte-Thérèse d'Alençon (Orne), avec un montage Aleteia.
Partager

Évangéliser, c’est porter la Bonne Nouvelle du Christ. Les premiers chrétiens ont consacré leur vie à la mission, et si elle prend d’autres formes aujourd’hui, elle n’en reste pas moins une urgence. Pourquoi ne pas s’appuyer sur les exemples des saints qui, à travers leurs vie, en montrent différentes facettes ? Louis et Zélie Martin témoignent ainsi que la mission peut être vécue dans la simplicité de la vie quotidienne.

Dans leur Manifeste pour la mission, Raphaël Cornu-Thenard et Samuel Pruvot explorent une pluralité de façons de s’engager dans la mission. L’Église déborde en effet d’hommes et de femmes prêts à annoncer la Bonne Nouvelle de mille et une manière différentes, selon leurs charismes, leurs engagements, leurs compétences, leurs talents, leurs styles et leurs façon d’êtres présents au monde. Les auteurs comparent les chrétiens à des pyromanes. Mais attention, que les esprits ne s’échauffent pas, il s’agit d’allumeurs de feux missionnaires. « Cette mission, Jésus a voulu la transmettre comme une braise à des hommes fragiles pour qu’ils allument un incendie partout, de Jérusalem à Rome et d’Athènes à Lyon jusqu’aux limites de l’Empire romain et plus loin encore. Les apôtres sont les pyromanes des origines, mais tous les chrétiens ont vocation à le devenir, c’est-à-dire à transmettre cette braise qui réchauffe les cœurs les plus froids ». Et, insistent-ils, chacun est concerné. « Nous affirmons que la mission n’est pas pour les autres et qu’elle nous incombe à tous […]. Le Seigneur n’a pas voulu réserver la mission à des gens qualifiés, fussent-ils prêtres ou religieux ».

La sainteté dans la vie ordinaire

Louis et Zélie Martin en sont un bon exemple. Premier couple canonisé dans l’histoire de l’Église, rien ne les distingue à première vue d’autres chrétiens : lui est un horloger sans rien de particulier, elle, une dentellière hors paire qui mettait du temps, du talent et du cœur à l’ouvrage. C’est par la voie du mariage que Dieu les a attirés à Lui. Leur sainteté a cru dans le rythme tout simple de la vie de famille. « Dans une vie qui paraît, à première vue, ordinaire, rythmée par l’éducation des enfants et leurs activités professionnelles, Louis et Zélie sont des apôtres du Seigneur, touchant les cœurs de ceux qu’ils rencontrent », soulignent les auteurs.

Leur engagement auprès des plus fragiles a également été un ferment pour leur couple, que ce soit à travers l’adhésion à la Conférence Saint-Vincent-de-Paul ou aux Cercles catholiques, ou tout simplement, par une attention spontanée aux personnes démunies. Chez Louis et Zélie, chaque jour, aussi quelconque qu’il puisse sembler, est un espace offert à Dieu.

« Dans une vie qui paraît, à première vue, ordinaire, rythmée par l’éducation des enfants et leurs activités professionnelles, Louis et Zélie sont des apôtres du Seigneur, touchant les cœurs de ceux qu’ils rencontrent. Après avoir hésité à entrer dans les ordres, Louis et Zélie ont choisi de se marier, comprenant que c’est le lieu où le Seigneur les appelle à se sanctifier. […] Gardant à leur service des employées incompétentes mais qui n’ont pas d’autres ressources, Louis et Zélie privilégient toujours la personne sur la rentabilité. La capacité d’accueil de la famille Martin est bien connue : non seulement la maison est ouverte et accueillante pour quiconque frappe à la porte, mais le cœur de ces époux est chaleureux, large et prêt au “don de soi”. […] Louis et Zélie nous montrent que nous ne sommes pas obligés d’aller au bout du monde pour annoncer l’Évangile. Le Christ nous invite à être ses témoins auprès de ceux qui sont le plus proche de nous : famille, amis, collègues de travail ».

Manifeste pour la mission
© Salvator

Manifeste pour la missionRaphaël Cornu-Thenard et Samuel Pruvot, Éditions Salvator, septembre 2019, 18 euros. 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]