Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 25 janvier |
Conversion de Saint Paul
home iconActualités
line break icon

Les évangélisateurs sont les "messagers du bien"

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - Publié le 03/12/19

Celui qui annonce l’Évangile ne doit jamais chercher à "fuir le monde" mais à toujours annoncer le "kérygme de l'Espérance".

Le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation organisait trois jours de conférence du 28 au 30 novembre dernier à l’occasion du sixième anniversaire de la publication de l’exhortation apostolique Evangelii gaudium. Les évangélisateurs sont comme des « anges-gardiens », a expliqué le souverain pontife devant les participants de cette rencontre. Ce sont des « messagers du bien » témoignant de l’Évangile sans avoir recours à des phrases « toutes faites » mais partageant « l’interrogation de la vie » : « qui cherchez-vous ? » (Jn 20, 15).


VOLUNTEERS

Lire aussi :
Pour qui sommes-nous missionnaires ?

C’est pourquoi, « celui qui évangélise, en réalité, ne peut jamais s’arrêter d’être toujours en chemin, en recherche avec les autres », a indiqué le pape François. « Le proclamateur ne cherche pas à fuir le monde, car son Seigneur a tant aimé le monde qu’il s’est donné, non pas pour le condamner, mais pour le sauver ». Il ne peut laisser personne derrière lui ni se tenir à distance, « confortablement installé dans son petit milieu », de ceux qui ont des difficultés à avancer.

Dans cette optique, il ne faut pas avoir peur de se tromper de route ou d’emprunter de nouveaux chemins pour annoncer le « kérygme de l’Espérance », a confié le successeur de Pierre. « Notre pauvreté n’est pas un obstacle, mais un instrument précieux, car la grâce de Dieu aime se manifester dans la faiblesse ». Mais il faut cependant rester « libre et simple » et ne jamais penser aux « retours d’images, aux commodités ni aux revenus ».




Lire aussi :
Évangéliser ce n’est pas du prosélytisme, c’est un acte d’amour

Les premiers chrétiens, a encore illustré le chef de l’Église catholique, étaient persécutés. Pourtant, a-t-il relevé, ils ne se plaignaient pas du monde. Seule l’annonce du Christ les préoccupaient et ils pouvaient aller jusqu’à donner leur vie. « Alors ne soyons pas attristés par des choses qui ne vont pas, par des fatigues, par des incompréhensions », a exhorté le pape argentin : ce sont de « petites choses devant la sublimité de la connaissance de Jésus-Christ notre Seigneur ».

Tags:
ÉgliseevangelisationmissionPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
4
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
5
Jérôme Lejeune
Timothée Dhellemmes
"L'intelligence de Jérôme Lejeune était orientée vers la vérité"
6
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
7
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement