Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 octobre |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
home iconAu quotidien
line break icon

Changement d'heure : et si vous offriez votre heure de sommeil en plus à une bonne cause ?

Réveil

© Pixabay / obpia30

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 22/10/19

À la veille du passage à l'heure d'hiver, l'association Habitat & Humanisme propose de transformer l'heure « gagnée » en heure solidaire en se mettant au service des personnes plus démunies.

Chaque année, à la fin du mois d’octobre, le passage à l’heure d’hiver fait des heureux. Il permet en effet de gagner une heure de sommeil, ô combien précieuse à cette période de l’année où les jours raccourcissent. Dimanche 27 octobre, chacun est donc invité à reculer sa montre et son réveil d’une heure. À 3 heures du matin, il sera en fait 2 heures. S’il est tentant de profiter de ce temps donné en paressant plus longtemps au lit, pourquoi ne pas choisir d’utiliser cette petite heure de rab en l’offrant aux plus démunis ?

C’est ce à quoi invite l’association Habitat & Humanisme, engagée auprès des personnes qui rencontrent des difficultés dans l’insertion et le logement. Jusqu’au 27 octobre, l’organisation propose de donner un peu de soi, un peu de temps ou un peu d’argent à travers des opérations solidaires.

© Christophe Pouget
Olivia Ruiz en 2018 lors de L'heure solidaire.

Concrètement, il suffit de s’inscrire via une plateforme dédiée et de transformer son heure en don ou en temps de bénévolat. Préparation d’un repas, soutien scolaire, visite à une famille… Selon votre situation géographique, votre disponibilité, vos envies et vos talents, de nombreux services sont possibles dans quelque 80 départements. Et entre-nous, si vous ne trouvez pas de talent à exercer auprès de votre prochain, rien n’empêche de prendre une heure de son temps pour le consacrer à un service « utile » pour les autres.

Quelques personnalités se sont déjà engagées à animer des ateliers à l’occasion de l’Heure solidaire. On pense à la chanteuse Olivia Ruiz qui en 2018, année de la première édition, avait donné un concert privé dans une pension de famille de Jouy-en-Josas (Yvelines) ou à l’animateur Stéphane Bern qui avait embarqué un groupe pour une visite privée du château de Versailles. Cette année, entre autres, l’humoriste Ahmed Sylla s’est engagé à visiter une pension de famille à Nantes tandis que l’ancien entraîneur de football Guy Roux a prévu d’animer une dictée solidaire. Pour Bernard Devert, fondateur et président d’Habitat & Humanisme, « dans une société traversée par la marchandisation de bien des relations, cette heure offre un espace de grâce, de liberté ».


Holding Hands

Lire aussi :
Comment se montrer généreux au quotidien ?

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
entraideFrancesolidarite
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement