Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ce pays où le pape François rêvait d’être envoyé en mission

Partager

Le pape François effectuera un voyage en Asie du 19 au 26 novembre prochain, au cours duquel il se rendra notamment au Japon. Avec ce 32e voyage apostolique, le Saint-Père réalise l’un de ses rêves de jeune prêtre. Il a en effet longtemps caressé l’idée de tout quitter pour donner sa vie comme missionnaire dans ce pays.

La Providence emprunte parfois de curieux détours, même dans la vie d’un pape. Jeune jésuite, Jorge Maria Bergoglio ne pense qu’à s’envoler au pays du soleil levant et suivre l’exemple de nombreux missionnaires jésuites avant lui. Mais le futur pape est coupé en plein élan. Sa santé, trop fragile, ne peut supporter un tel voyage, lui rétorquent ses supérieurs. Il faut rappeler en effet que le jeune Bergoglio souffre à ce moment-là de problèmes respiratoires. Adolescent, une infection lui a coûté un poumon. Son rêve d’Extrême-Orient est alors balayé… du moins pour quelque temps.

Avec ce futur déplacement du 23 au 26 novembre au Japon, l’Argentin foulera enfin cette terre tant désirée. S’il n’est pas envoyé ad vitam comme le sont la plupart du temps les missionnaires, il aura trois jours pour toucher le cœur du peuple japonais et exhorter les catholiques à se faire missionnaires. Car si son désir de mission ne s’est jamais concrétisé, nul doute qu’il rythme son pontificat depuis le début comme un joyeux refrain. Ses discours ponctués d’encouragements à prendre la route en témoignent. Ce petit-fils de migrants a incontestablement le style d’un pape en mouvement. 

Un voyage dans les pas des missionnaires jésuites ?

Selon le programme officiel dévoilé il y a peu, le pape François va s’entretenir au Japon avec les jésuites du pays, lointains descendants des premiers évangélisateurs de l’archipel. Père de la Compagnie de Jésus, le fameux saint François-Xavier a lui-même œuvré pour faire connaître le Christ. Dans la région de Yamaguchi, il aurait ainsi baptisé plus d’un millier de personnes.

Ce n’est pourtant pas uniquement à cause de ses grands frères jésuites que le Pape aime la culture nippone. En effet, le pontife admire aussi l’histoire de l’Église dans ce pays. Avec l’expulsion des missionnaires en 1587, de nombreux laïcs se sont cachés pour pratiquer leur foi en Jésus Christ avant le rétablissement de la liberté religieuse. Durant cette période obscure, la foi de cette communauté chrétienne « ne s’est pas refroidie », avait noté le Pape devant les évêques japonais en visite ad liminaSur place, le chef de l’Église catholique rendra hommage à ce courage. Il priera en effet au monument des martyrs chrétiens de Nagasaki, érigé à l’emplacement où 26 croyants ont été crucifiés en 1597 au nom de leur foi au Christ.

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]