Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 16 septembre |
Saints Corneille et Cyprien
home iconActualités
line break icon

Cet été, la DCC envoie 103 volontaires aux quatre coins du monde

© DCC

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 07/08/19 - Mis à jour le 08/08/19

Présente dans plus de 50 pays, la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) est une ONG catholique de développement. Chaque année, elle envoie des volontaires agir dans des domaines variés. Cet été, ils sont 103 à partir dans différentes régions du monde.

Togo, Équateur, Sénégal… Cet été, la DCC envoie 103 volontaires aux quatre coins du monde, qui s’envoleront dans leurs pays de mission entre août et décembre. Ils ont été officiellement envoyés le 19 juillet dernier lors d’une messe célébrée par Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes. « C’est la clameur du monde qui nous pousse à agir », leur a lancé le prélat durant la célébration.

Parmi les volontaires, Kévin Moity, 26 ans. Le jeune homme s’apprête à s’envoler pour le Tchad après avoir travaillé à La Défense (Hauts-de-Seine) comme chef de projet événementiel. S’il n’a encore jamais posé le pied sur le continent africain, il avait depuis longtemps le désir de partir en mission. Aujourd’hui, c’est l’heure du grand saut. « Cela fait très longtemps que j’avais cet objectif-là de prendre le temps. C’est le moment où jamais : je n’ai pas de carrière à défendre ni de prêt sur les bras », explique-t-il à Aleteia. Au Tchad, cet ingénieur en agriculture de formation s’occupera de projets de développement en agriculture, notamment avec l’ONU et l’Union Européenne. « Ma mission sera de suivre les projets existants et d’en créer de nouveaux », poursuit-il.

© DCC
Kévin Moity s'apprête à aller passer deux ans au Tchad avec la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC).

S’il était auparavant attiré par l’urgence humanitaire, il a finalement été convaincu par les missions de développement. « J’aime bien l’idée d’accompagner les gens à l’autonomie, de travailler autour d’un projet commun avec les populations et non pour elles, tout en me servant de mes compétences. Dans deux ans, quand je partirai, j’espère qu’elles pourront continuer ce que nous aurons entrepris ensemble ». Si la rencontre d’une nouvelle culture l’interroge, c’est d’ailleurs aussi ce qui l’enthousiasme. « C’est un peu la route vers l’inconnu », note-t-il. Un inconnu plein de promesses.




Lire aussi :
Au Bénin, le missionnaire « aux mains d’or »

Tags:
Afriquemissionmonde

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Soeur Nulla
Marzena Devoud
Le miracle qui va faire du cardinal Wyszynski un saint
6
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
7
WEB2-OBSEQUES-BELMONDO-000_9MK748.jpg
La rédaction d'Aleteia
Document : l’homélie des obsèques de Jean-Paul Belmondo
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement