Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Notre-Dame de Paris : une partie des dons versée à l’État

© Élisabeth Bonnefoi
Notre-Dame de Paris, le 17 avril 2019.
Partager

L’État a signé le 29 juillet avec les structures habilitées à recevoir des dons pour la restauration de Notre-Dame les conventions qui doivent lui permettre d'encaisser les dons et assurer ainsi la traçabilité de l’usage des fonds.

Après l’incendie de Notre-Dame de Paris, le 15 avril dernier, les dons ont afflué du monde entier en vue de la restauration de la cathédrale. Quatre structures ont été habilitées à recevoir les dons des particuliers et des entreprises : la Fondation Notre-Dame, la Fondation du Patrimoine, la Fondation de France ainsi que le Centre des Monuments nationaux. Ce lundi 29 juillet, le ministre de la Culture, Franck Riester, a ainsi signé des conventions permettant d’engager le versement effectif à l’État des dons collectés. Ces conventions ont été signées par Philippe Bélaval (Centre des Monuments nationaux, CMN), Pierre Sellal (Fondation de France), Mgr Michel Aupetit (Fondation Notre-Dame) et Guillaume Poitrinal (Fondation du Patrimoine).

Après l’incendie, c’est 850 millions de promesses de dons qui ont été annoncées. Seulement 80 millions d’euros environ ont pour le moment été concrétisés et correspondent aux dons des particuliers. Pour les grands donateurs et les entreprises, un protocole spécial est en train d’être mis en place afin que l’argent soit versé au fur et à mesure des travaux.

Ces conventions, signées avec les fondations et le CMN, doivent faciliter le versement en toute transparence des dons à l’État et sont censées garantir aux donateurs français et étrangers une gestion rigoureuse de l’argent. Ces dons seront dédiés aux travaux de restauration, bien sûr, mais aussi à la formation des professionnels des métiers du patrimoine qui seront présents sur le chantier. Suite à la signature de la convention, la Fondation du Patrimoine a annoncé le versement à l’État de 44,9 millions d’euros qui serviront exclusivement à restaurer et rebâtir.

En images : dans les coulisses de la première messe de Notre-Dame après l'incendie :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]