Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mais au fait, combien y a-t-il de saints ?

SAINTS
Partager

Ils ont vécu dans l’amour du Christ et ont su Lui faire confiance pour les petites et les grandes choses. Mais entre les martyrs des premiers siècles et les saints d’aujourd’hui, il peut sembler difficile d’en faire un décompte précis. Cela dépend de la définition de « saint ».

Qu’entend-t-on par « saint » ? Au cours des premiers siècles de l’Église, le titre a été attribué facilement à tous ceux, principalement des martyrs, qui se sont publiquement fait connaître pour leur foi. Ce n’est qu’en 1588 que la Congrégation pour les Causes des saints du Vatican a été créée officiellement afin d’aider à réglementer l’attribution de ce titre et formaliser le processus de canonisation. Peu de gens ont eu le temps de faire le tri sur celles et ceux qui ont été déclarés saints dans les premiers siècles et ceux officiellement canonisés.

À la question de savoir combien de saints compte officiellement l’Église catholique, la réponse varie de 1.000 à… 8.000. Mais ces chiffres n’incluent pas les saints récemment canonisés : par exemple, Jean Paul II a canonisé 482 saints, Benoît XVI, 45 et le pape François a canonisé à lui-seul 893 personnes. Concernant le pape François, ce chiffre élevé tient à la canonisation « de masse » de 800 martyrs italiens en 2013. « À partir du pontificat de Jean Paul II, la procédure de béatification et de canonisation, que l’on appelle un procès dans un cas comme dans l’autre, a bénéficié de l’arrivée de l’informatique », expliquait à Aleteia Bernard Lecomte, écrivain et spécialiste du Vatican. « Avant, il fallait entre 5, 10 et 30 ans pour rassembler des milliers de documents : il fallait les écrire, les corriger, les valider, les envoyer… Les distances et les délais n’étaient pas aussi réduits qu’ils le sont maintenant. Aujourd’hui, tout cela se fait par ordinateur et par email. Ce n’est pas un détail insignifiant, quand on considère toute la complexité d’un procès en canonisation. Jean Paul II comme François sont des papes modernes qui n’hésitent pas à utiliser les nouvelles technologies ».

D’autres estiment qu’il est impossible de calculer le nombre de « saints » dans la mesure où ce terme peut également désigner toutes les personnes actuellement au paradis. Certaines personnes prétendent qu’il y a eu au moins 100 milliards de naissances depuis le début de l’existence humaine. Savoir combien d’entre elles sont aujourd’hui au Ciel relève de la spéculation et il apparaît impossible de donner une réponse précise et définitive. Finalement, ce qui compte est que chacun est appelé à la sainteté et doit s’efforcer de devenir un saint. La sainteté est accessible à quiconque désire une relation solide avec Jésus et cela peu importe sa profession ou sa vocation sur terre.

Ils ont rejoint le cortège des saints en 2018 :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]