Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

On a communié sur la Lune

NASA
Edwin « Buzz » Aldrin pose le pied sur la lune près de vingt minutes après Neil Armstrong.
Partager

Le 20 juillet 1969, après un voyage épique de plus de quatre jours, l’homme se pose sur la Lune pour la première fois. Chose moins connue, il y communie également pour la première fois.

Nous sommes le 20 juillet 1969. Après 102 heures et 46 minutes de voyage, le module lunaire Eagle de la mission Apollo 11 se pose sur la Lune, plus précisément dans la zone dite « mer de la Tranquillité ». À son bord, trois hommes : Neil Armstrong, Michael Collins et Edwin « Buzz » Aldrin. Dans quelques heures, Neil Armstrong prononcera ces mots désormais légendaires : « C’est un petit pas pour l’homme, un pas de géant pour l’humanité ».

Chrétien convaincu, « Buzz » Aldrin a emporté pour le voyage une « trousse de communion » fournie par son pasteur presbytérien. À l’intérieur, du pain et du vin. Après l’alunissage, il prend le temps de prier et de communier, ainsi qu’il le raconte dans son ouvrage Magnificent Desolation, paru en 2009, dans lequel il relate l’aventure. Il s’agit de la première — et de la seule qui soit connue — communion lunaire. La scène a été reconstituée dans la mini série De la Terre à la Lune, ici en espagnol.

« Pendant ces premières heures sur la Lune, juste avant les périodes prévues de repos et de repas, je suis allé prendre dans mon kit personnel les éléments de la communion et une petite carte sur laquelle j’avais écrit les paroles de Jésus […]. Je me suis versé un dé à coudre de vin […] dans un petit calice, et j’ai attendu que le vin se stabilise puisqu’il tourbillonnait à cause de la gravité ». L’astronaute a ensuite avalé une hostie avant d’enfiler quelques heures plus tard sa combinaison et de rejoindre Neil Armstrong pour gambader sur l’astre. Lunaire, non ? Concernant Tintin, il n’est fait mention que des bouteilles de whisky emportées secrètement par le capitaine Haddock. Hergé aurait-il manqué d’inspiration ?

© Domaine public
L'astronaute Edwin « Buzz » Aldrin.