Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Existe-t-il un saint patron des geeks et des gamers ?

VIDEO GAMES
Pixel Shot - Shutterstock
Partager

Vous cherchez désespérément un saint patron pour votre adolescent passionné de jeux vidéo ? Pas de panique, il existe plusieurs options.

Pour certains jeunes, les saints apparaissent démodés et totalement déconnectés de leurs centres d’intérêt. D’autant plus qu’il existe de nombreux saints patrons pour des métiers et des villes mais qu’il ne semble pas vraiment en exister pour les adolescents passionnés de jeux vidéo. Aleteia a donc mené l’enquête et, surprise, votre jeune geek a bien quelqu’un qui pourrait veiller sur lui.

Le premier est saint Louis de Gonzague, un jésuite qui a vécu au XVIᵉ siècle. Il est généralement considéré comme le saint patron des jeunes, puisqu’il est décédé à l’âge de 23 ans. Il existe une anecdote sympathique à son sujet qui pourrait toucher le cœur des ados qui rechignent à quitter leur jeu tant que la partie n’est pas terminée.

ALOYSIUS GONZAGA
Public Domain
Aloysius Gonzaga.

Un jour, saint Louis de Gonzague jouait aux échecs avec quelques séminaristes. Quelqu’un pose alors la question : « Que feriez-vous si vous saviez que vous n’aviez qu’une heure à vivre? » Alors que certains répondent qu’ils iraient se confesser ou recevoir la sainte communion, Louis de Gonzague aurait déclaré que, puisque ses supérieurs lui avaient donné la permission de jouer aux échecs et qu’il n’avait aucune autre tâche urgente, il finirait le jeu car il croyait que c’était la volonté de Dieu à ce moment-là.

L’autre personne à qui peuvent se confier les jeunes gamers est le vénérable Carlo Acutis. Décédé le 12 octobre 2006 à l’âge de 15 ans des suites d’une leucémie, le jeune garçon italien était un « geek en informatique ». En 2002, alors aide-catéchiste, il a l’idée d’organiser une exposition numérique sur les miracles eucharistiques dans le monde. Un travail colossal de recherche qui le fait voyager à travers toute l’Europe. « Carlo menait une vie normale : il allait à l’école, il faisait du sport, il jouait à des jeux vidéo, bien qu’il ne prenne généralement qu’une heure par semaine parce qu’il comprenait qu’on pouvait être asservi par des jeux vidéo », a confié sa mère au CNS, le journal d’un des diocèses du Wisconsin.

S’il doit y avoir un saint patron pour les joueurs de jeux vidéo, cela pourrait donc être Carlo Acutis quand il sera canonisé. Il est probablement le premier jeune du XXIe siècle cité dans une exhortation apostolique, Christus Vivitla dernière en date du pape François. Après saint Dominique Savio ou encore Pier Giorgio Frassati, Carlo Acutis « incarne sans aucun doute le nouveau modèle de la jeunesse catholique », a ainsi estimé le père Will Conquer, auteur d’une biographie sur le garçon. Parents de jeunes geeks ou aficionados de jeux vidéo, invoquez saint Louis de Gonzague et Carlo Acutis pour rester connecté à Dieu tout en vous amusant !

Découvrez les huit saints patrons à faire connaître à ses enfants :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]