Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconActualités
line break icon

Le gouvernement promet un congé rémunéré pour les « aidants » dès 2020

OLD HANDS

Rustle I Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - Publié le 05/07/19

Le gouvernement va créer un congé indemnisé pour les « aidants » qui soutiennent un proche âgé, malade ou handicapé, a affirmé ce mercredi 4 juillet Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Cette proposition devrait être effective en 2020.

Cette mesure pourrait changer le quotidien d’environ 11 millions de Français qui accompagnent un proche en situation de dépendance en raison de son âge, de sa maladie ou de son handicap. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a en effet affirmé ce 4 juillet 2019 lors d’un discours devant des professionnels du milieu médico-social la création l’année prochaine, en 2020, d’un congé indemnisé pour les « aidants » qui soutiennent un proche âgé, malade ou handicapé.


WOMAN HANDICAP

Lire aussi :
Handicap : don de congés à un collègue, c’est désormais possible !

Dépassant largement la question des personnes âgées, la question des « aidants » fera l’objet d’un « plan » dont les détails seront annoncés à l’automne avec la secrétaire d’État chargée du handicap, Sophie Cluzel. « Je peux déjà vous dire que parmi les axes majeurs de ce plan figurera la conciliation de la vie professionnelle et de la vie de proche aidant », a ainsi précisé Agnès Buzyn. « Pour la faciliter, nous allons créer un congé de proche aidant, indemnisé, dès la prochaine loi de financement de la Sécurité sociale ».

Fin avril, Emmanuel Macron avait déjà insisté sur la nécessité de mieux « reconnaître » le rôle des aidants familiaux en leur bâtissant « une place pendant la réforme des retraites et en leur construisant « des droits ».


DYING MAN

Lire aussi :
Comment soutenir les proches d’un malade en fin de vie ?

« Il s’agit d’une avancée importante en faveur des aidants familiaux, sous condition toutefois que l’indemnisation du congé soit au moins égale à celle de l’allocation journalière de présence parentale (AJPP), comme demandé dans le rapport Libault », a réagi l’Union nationale des associations familiales (Unaf). « La question de la durée est également en question. Le congé aidant accorde aujourd’hui 3 mois sur la durée de la carrière, l’Unaf espère que la directive européenne sur la conciliation vie familiale – vie professionnelle qui propose 5 jours par an sera transposée en France pour mieux répondre aux besoins des aidants. »

Tags:
handicapsolidaritevieillesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement