Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une offre de stage ouvrier (de la moisson) à pourvoir cet été 

Shutterstock
Partager

Les étudiants le savent bien, un stage ouvrier est souvent nécessaire afin de connaître la réalité du terrain. Bonne nouvelle ! Il existe un stage ouvrier du chrétien pour bâtir la civilisation de l’Amour : le Festival Anuncio. Vous êtes baptisé ? Rendez-vous du 1er au 11 août sur les plages du littoral de Montpellier. Expérience joyeuse d’abandon à la Providence garantie.

« Afin de permettre au message de l’Évangile de se propager jusqu’aux extrémités de la terre, nous recherchons un(e) stagiaire en « Discipolat-missionnaire ». Vos missions : vous rendre disponible à l’action de l’Esprit saint, réaliser la chance que vous avez d’être chrétien. Compétences requises : une bouche et un cœur. » Par cette annonce aussi innovante qu’enthousiasmante, chaque baptisé est ici appelé à annoncer la Bonne Nouvelle dans le cadre du Festival d’été d’Anuncio. « Si tout le monde n’a pas vocation à partir en mission dans la rue, nous sommes persuadés que l’avoir pratiquée au moins une fois dans sa vie bouleverse sa vie de chrétien », précise Foucauld Rontard, organisateur de l’événement.

Charly Marlotte pour Anuncio
Festival d’été d’Anuncio.

Dix jours sur les plages

Un grand rendez-vous que le père René-Luc, cofondateur de CapMissio, compare à un « mojito évangélique : de la jeunesse, de l’audace, un zeste de folie et beaucoup d’Esprit saint. » Véritable révolution humaine et spirituelle en réponse à notre crise de foi, ce cocktail estival donc, est une école d’oraison, de mission et d’abandon, encadrée par des prêtres de différentes communautés : Ourscamp, Saint-Jean, Légionnaires du Christ… Dix jours sur les plages du littoral au cours desquels 250 jeunes se forment par des enseignements et des ateliers, prient ensemble, avant de partir comme les apôtres, envoyés en binôme, bibles, chapelets et médailles miraculeuses en poche, par Mgr Carré, l’évêque de Montpellier.

« L’évangélisation est à l’Église ce que la passion est aux amoureux : quand il n’y en a plus, tout s’arrête », ajoute malicieusement le père René-Luc. Et la récolte de ces ouvriers au service du Bon Dieu est prometteuse : « J’ai rencontré un gars avec toute sa famille qui n’avait jamais entendu parlé de Jésus. On lui a donné une Bible en bref, il l’a lue en famille le soir, et le lendemain il est revenu pour nous dire qu’il voulait se faire baptiser, lui et toute sa famille », assure Foucauld, pour qui le plus extraordinaire n’est finalement pas les guérisons ou les miracles, mais la conversion du cœur des personnes avec qui il prie. « On est tellement joyeux et poussé par l’Esprit saint que cela nous paraît facile, on brûle ! »

Une soif d’absolu

Et l’organisateur d’évoquer cette soif absolue d’entendre parler de Dieu : « C’est un besoin naturel, même si notre plus grand ennemi c’est le relativisme. » Karima a rencontré ces missionnaires providentiels. D’origine musulmane, elle cherche Dieu depuis des années et ne sait vers qui se tourner. Devant le Saint-Sacrement, elle pleure, confesse sa foi et demande à se préparer au baptême. Jean, quant à lui, étudiant de 19 ans, participera au Festival Anuncio pour la première fois cet été afin de « laisser parler Dieu et le laisser agir, pour se mettre à l’écoute et tenter de répondre aux questions difficiles des gens sur l’Église. »

Charly Marlotte pour Anuncio
Festival d’été d’Anuncio.

À l’issue de ces dix journées de stage, les ouvriers bâtisseurs de la civilisation de l’amour auront droit à une belle récompense en apothéose avec le Festilove. 75 m² de scène en face de la mer où des artistes et DJ se succèdent. « C’est la même chose que dans le village de Capharnaüm les jours de fête y a 2.000 ans », explique Godefroy Le Prince, autre organisateur aspirant à un échange en profondeur avec les vacanciers pour leur « offrir un visage joyeux de l’Église et par cet événement les inviter à rencontrer l’amour du Christ ». Pour cela les surprises seront nombreuses afin d’attirer les foules « comme au temps de Jésus ». Il paraît même qu’on y croisera Johnny ressuscité…

Infos & inscriptions sur : festival-anuncio.fr

Christus vivit : les meilleures punchlines du pape François
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]