Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconBelles Histoires
line break icon

Quand la mission devient un temps de conversion personnelle

MEP

Missions Étrangères de Paris

Audrey lors de son année de volontariat au Népal

Colombe de Barmon - Oeuvres Pontificales Missionnaires - Publié le 14/06/19

Volontaire pour les Missions Étrangères de Paris (MEP) au Népal, Audrey Potin ne s’attendait certainement pas à vivre un moment aussi fort spirituellement. Contactée par Aleteia, elle se confie sur sa conversion.

Audrey Potin avait tout pour croire en Dieu : famille et amis catholiques pratiquants, scoutisme, engagements chrétiens… Pourtant c’est en vivant dans un pays lointain, au Népal, qu’elle a rencontré le Christ. Si personne ne revient indifférent de six mois à l’étranger, d’autant plus dans une culture si différente, la vie d’Audrey est habitée d’un feu nouveau depuis son retour du Népal. Lors de son volontariat avec les MEP, la jeune étudiante en orthophonie a été complètement retournée  par « l’amour très fort de Dieu pour moi » nous raconte-t-elle. Une expérience forte spirituellement qui passe aussi par le service des plus petits.




Lire aussi :
Will Conquer, un missionnaire des temps modernes

Assoiffée d’aventure mais ayant aussi un grand désir de se donner, le grand départ était un saut dans l’inconnu pour l’étudiante. Envoyée dans le sud du Népal, Audrey s’occupe d’enfants atteints d’un handicap mental. Marquée par le rejet qu’ils subissent de la part de la société mais aussi de leur propre famille, la jeune femme se dit frappée par la lourdeur de leur handicap. Très vite, elle comprend que, faute de parler leur langue et de pouvoir changer les choses, sa véritable mission est de transmettre cet amour dont ils ont tant manqué.

Un amour venu d’ailleurs

Cet amour qui embrase son cœur « venait d’ailleurs » témoigne t-elle. À l’exemple des religieuses qui l’accueillent, Audrey prend quotidiennement des temps de prière. Tout au long des ces mois, elle se sent souvent seule mais la Parole de Dieu l’accompagne au quotidien, grâce à sœur Jaya, la responsable de sa mission qui prend du temps pour étudier avec elle la Bible. Une figure qui a inspiré Audrey : « pour moi c’était un témoin du Christ vivant en nos vies. Elle était resplendissante. »

MEP ; NEPAL
Missions Étrangères de Paris
Audrey lors de son année de volontariat au Népal

La Parole de Dieu devient la compagne de la jeune volontaire, à tout moment. « Pour la première fois, j’ai eu la Parole vivante qui était dans ma journée. Quand j’étais fatiguée, je me répétais certaines paroles de la Bible. » Souriante, elle nous raconte une anecdote : alors qu’elle est en Inde dans un train couchette bondé, sans aucune place pour qu’elle dorme, elle tombe sur l’Évangile du jour qu’elle cite de mémoire : « Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ? » (Jn 14,2).




Lire aussi :
À l’école de la mission au cœur de la Ville éternelle

La jeune chrétienne en est désormais certaine : abandon et fidélité dans la vie de prière sont les clés de la vie spirituelle. De retour en France, Audrey assure assister à la messe quotidienne et est désormais engagée au sein de la communauté de l’Emmanuel. Autre fruit du Népal, le lancement avec quelques uns de ses amis d’un Nouvel An solidaire à Lille rassemblant une cinquantaine de jeunes pour chanter dans la rue et égayer la soirée des sans-abris.

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

En images : Mère Teresa, une vie au service des autres
Tags:
conversionEglise en missionL'Esprit missionnaireMissions étrangères de ParisnepalVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement