Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconBelles Histoires
line break icon

Le jour où l’épouse de Jimmy Connors a fait des pieds et des mains pour rencontrer Jean Paul II

AFP

Louis du Bosnet - Publié le 01/06/19

Que cela soit sur les courts, dans les tribunes ou dans les coulisses, le tournoi de Roland-Garros regorge d’anecdotes qui participent au fil du temps à façonner sa légende.

En 1980, les organisateurs de l’un des quatre Grand Chelem (avec l’Open d’Australie, Wimbledon et l’US Open) de la saison de tennis ont fait face à une requête quelque peu particulière émanant de l’Américain Jimmy Connors. Ou plutôt de son épouse. Sachant Jean Paul II en visite en France au moment de la tenue du tournoi, il a sollicité la direction de Roland-Garros afin que sa femme Patti, fervente catholique, puisse rencontrer le Souverain pontife. Une demande a priori irréalisable, l’agenda du pape polonais en France répondant alors à un protocole réglé comme du papier à musique et, de fait, difficilement sujet à des modifications de dernière minute, de quelque nature que ce soit.

Un joueur polonais sert d’intermédiaire

Mais les organisateurs du tournoi parisien ont de la suite dans les idées et sont prêts à tout, ou presque, pour satisfaire l’épouse d’un mastodonte du tennis mondial (Connors a remporté huit tournois du Grand Chelem tout au long de sa carrière). Dès lors, ils décident de contacter Wojtek Fibak. Fibak est un joueur de tennis polonais, rendu célèbre grâce à ses victoires face à Arthur Ashe en 1974, puis deux ans plus tard contre la légende suédoise Björn Borg.




Lire aussi :
Finaliste de Roland-Garros à 17 ans, Andrea Jaeger est désormais au service de Dieu

Il a déjà eu le privilège de rencontrer Jean Paul II, dont il partage la même nationalité. Les deux hommes ont même déjà échangé des balles de façon amicale sur un court de tennis. La direction de Roland-Garros croit trouver en lui la personne idoine pour jouer les intermédiaires et accéder ainsi à la demande de l’épouse de Jimmy Connors. Bonne pioche : Wojtek Fibak parvient à arracher à sa Sainteté un entretien avec Patti Connors. Un petit miracle. La rencontre a finalement lieu du côté de l’avenue Henri-Martin dans le XVIe arrondissement de Paris. Bien entendu, rien n’a jamais filtré de l’échange… Cette histoire est relatée dans le Dico culture illustré de Roland-Garros paru aux éditions R&CO.

Tags:
Pape Jean Paul IIRoland-Garrossport
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement