Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 16 mai |
Saint Honoré
home iconAu quotidien
line break icon

Les premiers joueurs de tennis étaient… des moines !

sportoakimirka / Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 30/05/19

Alors que le prestigieux tournoi de Roland-Garros se tient actuellement à Paris, revenons sur l’origine du tennis, qui n’est autre que le jeu de paume, inventé dit-on par des moines pour se divertir après de longues heures de prière et de travail manuel.

Bien que les hommes jouaient à des jeux de balle dès l’Antiquité, il semble que ce soit pendant le Moyen-Âge que le tennis trouve ses origines dans l’invention du jeu de paume. Dès le XIe siècle, raconte la tradition, des moines du Royaume de France, cherchant à chasser l’oisiveté pendant leur temps libre, se mirent à jouer avec des balles chiffonnées dans les cloîtres ou les salles capitulaires. Ils installèrent une corde (pas encore de filet) pour délimiter les deux camps.

Wikipedia Commons
Dessin du 18e s. d'une partie de raquettes en double provenant de l'encyclopédie Diderot et d'Alembert dans la rubrique « Paulmerie, Jeu de Paulme et Construction de la Raquette ».

Bientôt, chanoines, prêtres et même évêques se seraient adonnés à ce jeu palpitant. On raconte même qu’ils ôtaient leur robe de bure pour qu’elle ne gêne pas leurs mouvements. Le jeu dépassa assez vite les clôtures monastiques et rencontra un franc succès, d’abord en France, puis en Angleterre. On l’appelle le jeu de paume, puisqu’il consistait à se renvoyer la balle avec la paume de la main. Il prend tout son essor à la Renaissance, époque à laquelle apparaît la raquette (terme d’origine arabe qui désigne la paume de la main) dotée d’un long manche et d’un cordage en boyaux de mouton, remplaçant les gants et les battoirs en bois.


TENNIS,SPORTS

Lire aussi :
Quatre joueurs de tennis portés par leur foi

Cet ancêtre que fut le jeu de paume donna au tennis le nom qu’on lui connaît aujourd’hui : lorsqu’on jouait à la paume, le serveur avait coutume d’annoncer son envoi à l’adversaire en lui criant « Tenez ! ». En ancien français, l’impératif du verbe tenir se prononçait « Tenèts ! ». Quand les Anglais empruntèrent le jeu de paume et sa terminologie, ils entendirent « Tenèts », « Tenis », d’où « tennis ». Tous les passionnés de tennis peuvent donc remercier ces moines inventifs, qui, sans le vouloir, ont finalement légué un héritage autre que spirituel.

Tags:
moinessport
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
3
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
4
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
5
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
JOHN PAUL II FATIMA
Agnès Pinard Legry
La Vierge de Fatima a-t-elle sauvé la vie de Jean Paul II ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement