Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
home iconAu quotidien
line break icon

Conseils pour être un super parrain

Homme et garçon jouent ensemble

© Shutterstock - 4 PM production

Mathilde de Robien - Publié le 21/05/19

Parrains, vos filleuls comptent sur vous ! Vous avez un vrai rôle à jouer auprès d’eux, autre que celui des parents. Voici quelques idées pour tenter de tisser une relation d’affection et de confiance, préalable à la transmission de la foi, grand défi de cette parenté spirituelle qui vous unit.

« C’est à vous, ses parents, son parrain et sa marraine, que cette lumière est confiée. Veillez à l’entretenir pour que cet enfant, illuminé par le Christ, avance dans la vie en enfant de lumière et persévère dans la foi. Ainsi, quand viendra le Seigneur, il pourra aller à sa rencontre dans le Royaume, avec tous les saints du ciel », dit le prêtre au moment de remettre le cierge allumé à la fin de la cérémonie de baptême. Autrement dit, parents, parrain et marraine s’engagent à accompagner l’enfant tout au long de sa vie de chrétien, humainement et spirituellement. Mais comment, concrètement, remplir sa mission de parrain ?

Prier pour son filleul

Vous avez dit oui aux parents lorsqu’ils vous ont demandé d’être le parrain, vous avez dit oui au prêtre lorsqu’il vous a demandé si vous étiez disposé à aider les parents à élever l’enfant dans la foi chrétienne, vous avez, avec beaucoup de dignité, allumé et porté le cierge pendant la cérémonie de baptême, mais votre job ne s’arrête pas là ! Au contraire, il ne fait que commencer ! Et il peut débuter par une action concrète, tout simple : prier pour votre filleul. Mais vous avez sans doute des journées bien remplies, peut-être même n’arrivez-vous pas à caler un petit temps de prière pour vous-même, alors voici une mini prière, relayée par le site Hozana, à réciter dès à présent en pensant à votre filleul :

Seigneur, que ta main protège toujours cet enfant, afin que rien ni personne ne puisse lui faire de mal. Je te remercie d’avoir eu la chance d’être son parrain. Je te demande de m’aider à bien remplir mon rôle, et à établir avec cet enfant un lien de confiance et d’affection. Je serai là, avec ses parents, tout près de lui, pour le relever à chaque fois qu’il tombera. Amen.

Vous avez déjà fait beaucoup : vous avez confié votre filleul à la miséricorde du Seigneur, et demandé à l’Esprit Saint de vous aider dans votre mission de parrain. Il vous insufflera sans doute la force de réitérer régulièrement votre prière…

Trouver des occasions de marquer votre affection (autres que Noël et anniversaire !)

Un cadeau à Noël, un autre à son anniversaire, et vous voilà avec la conscience tranquille du devoir accompli. Pour un peu que vous soyez dans les temps, vous incarnez vraiment le parrain parfait. Mais votre démarche sera d’autant plus appréciée si vous êtes présent dans des moments où votre filleul ne vous attend pas forcément. Ainsi, fêter son anniversaire de baptême est une belle manière de souligner l’importance de ce sacrement, nouvelle naissance dans le Christ. Le pape François y a invité à plusieurs reprises « pour rendre grâce à Dieu de ce don ».


FEMME ET BEBE BAPTISE

Lire aussi :
Baptême : Quel est le rôle spirituel du parrain et de la marraine ?

Se manifester lors des petits événements de sa vie : camp scout, classe verte, examens, petits ou gros bobos, lui procurera un immense plaisir. Passer du temps avec lui, l’inviter à déjeuner ou à passer un week-end chez vous, s’intéresser à lui, lui poser des questions pendant une réunion de famille contribueront à créer des liens d’affection et de confiance. Et ces liens sont importants pour remplir une autre mission : le guider dans sa vie de chrétien.

L’immense enjeu : guider son filleul dans sa vie de chrétien

La principale mission du parrain « consiste à aider les parents afin que l’enfant parvienne un jour à professer la foi et l’exprimer dans sa vie » (Rituel du baptême). Mais il n’est pas toujours aisé de guider un enfant, puis un adolescent à suivre le Christ. Il en est parfois si éloigné, ou au contraire déjà bien accompagné par ses parents. Comment alors trouver sa place en tant que parrain ? Car le parrain a bien un rôle spécifique à jouer, autre que celui des parents. Sinon, le droit canonique ne préciserait pas que le parrain ne doit être « ni le père ni la mère de la personne qui doit être baptisée ». En outre, l’Eglise n’exige pas que les parents soient baptisés et confirmés, tandis qu’elle le demande pour le parrain. Donc c’est ici que réside toute la responsabilité du parrain et c’est ici que votre filleul compte sur vous : dans cette parenté spirituelle qui exhorte le parrain à transmettre, puis entretenir, la foi de son filleul.

Petits, cela peut passer par des petits livres ou autres outils éduquant à la foi chrétienne, des prières récitées ensemble, des bougies allumées dans les églises. Quand l’enfant grandit, les questions de foi peuvent faire l’objet de discussions, notamment pendant l’adolescence. Mais ce qui importe avant tout est le modèle que vous offrez à votre filleul, un modèle de vie chrétienne où réside une cohérence entre votre vie et votre foi et dont votre filleul sera un témoin attentif. Vous l’aurez compris, il ne reste qu’à vous faire disciple du Christ, pour donner envie à votre filleul de vous suivre dans la joie de la foi partagée. Occasion unique de concrétiser cet élan missionnaire : la Communauté de l’Emmanuel organise des week-ends parrain, marraine, filleul. Des temps d’enseignement, de partage et de prière spécifiques pour soutenir votre filleul (15 ans minimum) dans sa vie de chrétien et renforcer vos liens.


FAMILY

Lire aussi :
À toutes celles qui se sentent de bien piètres marraines

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement