Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 avril |
Saint Jules Ier
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Saint Jacques le Mineur, un saint pas si petit que ça

Mise au tombeau de Monestiés

© Caroline Becker

Saint Jacques le Mineur, 1er évêque de Jérusalem.

Rachel Molinatti - publié le 02/05/19 - mis à jour le 02/05/23

Fêté le 3 mai, le même jour que saint Philippe, Jacques le Mineur fait partie des douze apôtres du Christ. S'il est moins connu du grand public que son compère le Majeur, il n'en a pas moins marqué les débuts du christianisme.

Son nom vient de l’hébreu “ya’aqob”, qui signifie “que Dieu favorise”. Si on l’appelle “le Mineur”, ce n’est pas pour le rabaisser mais pour le distinguer de l’autre Jacques, fils de Zébédée celui-là — qui a donné son nom à la basilique de Santiago de Compostela (saint-Jacques-de-Compostelle) — quand celui qui nous intéresse est fils d’Alphée. Zébédée, Alphée… Il y a là de quoi s’emmêler les pinceaux. Et comme l’Église est pleine de bon sens, elle a choisi de donner des surnoms aux deux Jacques.

Jacques le Mineur est également surnommé “le Juste”, eu égard pour l’intégrité de sa vie. Né en Galilée, il est appelé par Jésus alors qu’il forme son fameux groupe des 12. Après la Pentecôte, il s’établit à Jérusalem dont il devient le premier évêque. Saint Paul parle de lui comme d’une “colonne” de cette Église. Mais les nombreuses conversions au christianisme lui attirent ennuis et jalousie. Il est tué en l’an 62, poussé du haut du mur du temple puis lapidé, alors âgé de 96 ans.

L’apôtre d’un christianisme “très concret”

On lui attribue également la lettre qui porte son nom. Dedans, il invite à vivre sa foi de façon très concrète : “Devant Dieu notre Père, un comportement religieux pur et sans souillure, c’est de visiter les orphelins et les veuves dans leur détresse” (Jc 27). Du pape François avant l’heure. Pour Benoît XVI, cette épître “nous montre un christianisme très concret et pratique. La foi doit se réaliser dans la vie, surtout dans l’amour du prochain et notamment dans l’amour pour les pauvre”.

Jacques le Mineur “nous enseigne ainsi à ne pas présumer de planifier notre vie de manière autonome et intéressée, mais à laisser place à la volonté insondable de Dieu, qui connaît ce qui est véritablement bon pour nous” (audience générale du 28 juin 2006). Enfin, saint Jacques a beaucoup œuvré pour que soit reconnue la dimension originelle juive du christianisme, sans toutefois imposer aux chrétiens convertis issus du monde païen “de se soumettre à toutes les règles de la loi de Moïse”, selon les mots de Benoît XVI.

Les saints inséparables, fêtés le même jour :

Tags:
apotresSaints
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement