Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Notre-Dame de Paris : les premiers travaux d’urgence ont commencé

© Michel Pourny
Notre-Dame de Paris, le 22 avril 2019.
Partager

Huit jours après l’incendie qui a partiellement ravagé Notre-Dame de Paris, les premiers travaux de sauvegarde ont commencé.

Ouvriers et architectes œuvrent depuis huit jours sans relâche pour consolider l’édifice en proie à des risques d’effondrement. Si l’entrée dans l’église est, actuellement, très limitée en raison du risque de chutes de pierres, les artisans ont tout de même pu commencer à effectuer les premiers travaux d’urgence.

© Michel Pourny
Notre-Dame de Paris, le 22 avril 2019.

Un bâche et des filets

Parmi eux, le démontage des vitraux. Ceux qui surplombent la nef et le chœur vont être retirés à partir de ce mardi 23 avril pour être envoyés en restauration. Cela permettra également aux architectes de placer de grandes poutres à travers les baies afin de mettre en place un faux plancher. Les ouvriers pourront ainsi travailler à la restauration de la voûte dans les semaines à venir.

© Michel Pourny
Notre-Dame de Paris, le 22 avril 2019.

Autre élément important : les roses. Si celle de la façade n’a pas souffert, les deux autres roses — au nord et au sud — ont été fragilisées. Le plus grand risque se situe au niveau de la structure en pierre qui entoure les panneaux de verre. Des pierres risquant de tomber, des filets ont été placés sur les roses mais aussi sur les pignons qui les dominent. Les vitraux, qui ont souffert de la suie, seront, quant à eux, démontés dans les mois à venir pour être nettoyés et restaurés.

Enfin, une grande bâche va venir recouvrir l’ensemble de la voûte afin d’éviter que celle-ci — déjà très endommagée — ne soit alourdie pas la pluie. Percée à plusieurs endroits, elle risquerait de s’effondrer encore plus sous le poids de l’eau.

En images : Notre-Dame immortalisée par les plus grands peintres
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]