Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le monde entier au secours de l’abbaye de Sénanque

ABBEY SENANQUE
Notre-Dame de Sénanque est une abbaye cistercienne située sur la commune de Gordes, dans le Luberon.
Partager

Sélectionnée le 11 mars pour être bénéficiaire du Loto du patrimoine 2019, l’abbaye cistercienne millénaire de Sénanque mobilise des donateurs du monde entier. La plupart d’entre eux sont touchés par la beauté de ce chef d'œuvre de l'art roman qui menace de s'effondrer à tout moment, d'autres le sont par la présence des sept moines cisterciens dans ses murs. Ces donateurs viennent au secours de ce joyau du patrimoine français. Par bonheur, on commence peut-être à entrevoir son salut.

Ils viennent d’Australie, du Canada, de Nouvelle Zélande, d’Israël, du Japon, de Russie ou encore de Thaïlande… Originaires de pas moins de 21 pays différents, de nombreux donateurs répondent à l’appel pour sauver l’abbaye de Sénanque, magnifique abbatiale romane du XIIe siècle située au cœur du Lubéron, qui menace à tout moment de s’effondrer. « C’est une situation inédite pour moi », souligne Romain Delaume, cofondateur de D’Artagnan, une  start-up de crowfunding qui investit dans le patrimoine. « Notre communauté de donateurs est particulièrement touchée par cet appel. De l’ordre de 3 à 4 fois plus que d’habitude pour ce type de collecte. Même si ces donateurs n’ont peut être jamais visité Sénanque, ils envoient des dons car ils sont touchés par la beauté et l’histoire de celle qui est la dernière abbaye cistercienne en France », s’étonne-t-il.

©shutterstock
Abbaye de Sénanque

Le patrimoine français fait rêver les étrangers

Pour ces étrangers amoureux de la France, l’abbaye de Sénanque devrait faire partie du patrimoine mondial. Ils envoient 85 euros en moyenne. À ce jour, le fond s’élève à près de 53.000 euros pour plus de 600 contributeurs. « Nous ne nous rendons pas compte à quel point la France fait rêver les étrangers et quels merveilleux ambassadeurs ceux-ci constituent pour notre culture ! » s’exclame encore Romain Delaume. Parmi les donateurs se trouve Lenka Zelivska, originaire de République tchèque : « Quand j’ai vu l’abbaye pour la première fois, mon cœur s’est arrêté pendant 2 secondes, à cause de la beauté et du génie de ce lieu. J’espère revenir encore une fois. Bonne chance. Vive la France », a-t-elle écrit. « C’est la plus belle abbaye du Vaucluse que j’aime tant dans son vallon avec ses proportions si humaines (…) là, où je reviens souvent pour une visite, pour une messe ou une retraite en silence : il faut sauver Sénanque ! », écrit un autre donateur anonyme.

Membre de Credo Funding, plateforme de finance participative chrétienne qui a également lancé un appel aux dons pour l’abbaye, Louis Thomas voit dans les commentaires de ses donateurs un grand attachement au lieu « grâce à sa beauté mais aussi au ressourcement spirituel qu’il représente », précise-t-il.

SENANQUE; ABBEY
©shutterstock
Abbaye de Sénanque

Se couper d’un tel patrimoine signifierait que la société va mal

Malheureusement l’abbaye de Sénanque, considérée comme un patrimoine religieux et non historique, ne semble pas être dans la cible du mécénat d’entreprise. Pourtant, elle est à la fois un lieu historique, patrimonial et monastique. Pas moins de 400.000 visiteurs — dont 100.000 étrangers — viennent la visiter chaque année. « Notre abbaye est l’une des rares abbayes monastiques où les sept frères sont présents et accueillent tous les visiteurs qui le souhaitent. Il y a une vie monastique réelle. Entre ces murs, des millions de prières se sont élevées vers Dieu, des millions d’heures de ressourcement pour des personnes venues des quatre coins du monde… Se couper d’un tel patrimoine et d’une telle présence, cela signifierait que la société va mal », souligne non sans émotion Pierre-Yves Rinquin, l’intendant de l’abbaye.

Une image de carte postale

C’est au milieu des champs de lavande, sous le soleil de Provence, que s’élève la presque millénaire abbaye Notre-Dame de Sénanque. Remarquable pour son style roman exceptionnel, elle abrite encore sept moines cisterciens dans ses vieux murs. Son paysage de carte postale est connu dans le monde entier, mais il risque à tout instant de s’écrouler… Un scanner pratiqué sur la structure de l’église abbatiale au mois de juillet dernier par les architectes des bâtiments de France a révélé une nette fragilisation des pignons est et ouest de l’église. Ces pignons se détachent dangereusement du reste de bâtiment. Par conséquent, la voûte de la nef de l’abbatiale est aujourd’hui à la limite de la stabilité. En urgence, l’église a dû être fermée au public.

SNEANQUE; ABBEY
©shutterstock
Abbaye de Sénanque

Le coût des travaux a été estimé à 2,2 millions d’euros. L’État s’est engagé à réunir 40% du montant. Pour atteindre la somme manquante, la communauté cistercienne a lancé un grand appel aux dons et au mécénat. Pour le moment, cet appel ne lui a pas encore permis de réunir tout le reste des fonds nécessaires, le montant étant encore estimé aujourd’hui à 350.000 euros. « Nous avons pu récolter 600.000 euros. Je suis très touché par cette mobilisation des personnes privées mais je constate avec tristesse que sur 35 fondations sollicitées par notre communauté, seulement trois ont répondu positivement à notre appel », remarque Pierre-Yves Rinquin.

Symbole de la continuité monastique

Aujourd’hui soulagés par l’action de l’animateur de télévision Stéphane Bern, les moines espèrent que le Loto du Patrimoine leur apportera la somme manquante, celle qui leur permettra d’entamer les travaux de consolidation. Joyau de l’art roman et symbole de la continuité de la vie monastique Sénanque demande donc à être sauvée. Non pas parce qu’il s’agit d’un « lieu qui appartient à la congrégation », rappelle l’intendant de l’abbaye, « mais d’un patrimoine partagé avec tous ».

Les plus belles abbayes de France :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]