Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconSpiritualité
line break icon

Depuis 500 ans, cet ordre est un champion de l’hospitalité

© OHSJD

Frère Jérôme à l'EHPAD Saint-Barthélemy de Marseille.

Vincent Olivier - Hozana - Publié le 21/03/19

Avant d’être un « service public », le soin aux malades, aux personnes âgées et aux handicapés est d’abord un acte de charité et une voie de croissance spirituelle, témoigne l’ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu.

Rétabli il y a environ deux siècles en France, l’ordre Hospitalier de Saint-Jean-de-Dieu est né en Espagne au XVIe siècle. Près de 500 ans après, les Frères de Saint Jean de Dieu ont essaimé dans le monde entier et leur action envers les plus démunis, soutenue par près de 60.000 collaborateurs laïcs et 30.000 bénévoles, rayonne aujourd’hui sur les cinq continents. En France, l’ordre gère, par le biais de la Fondation Saint Jean de Dieu, des centres hospitaliers, médico-sociaux, une clinique chirurgicale, un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et un centre d’hébergement et de réinsertion social (centre d’accueil pour SDF) … Il fait intervenir professionnels et bénévoles, dont vous pouvez soutenir la mission par la prière.




Lire aussi :
La vie vraiment rocambolesque du saint patron des malades

Mais pour frère Jérôme, infirmier de profession et chargé de l’accompagnement des jeunes, l’ordre se caractérise surtout par sa spiritualité, fondée à la fois sur la parabole du bon samaritain et sur la phrase de l’Évangile de Matthieu vous pouvez soutenir la mission par la prière. : « Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »

À travers les soins et l’attention à l’autre, il s’agit donc de « reconnaître derrière chaque malade le Christ souffrant, vivre cette valeur de l’hospitalité en s’offrant soi-même à ceux qui souffrent ». Mais cette expérience de la miséricorde de Dieu est aussi un témoignage vivant, poursuit frère Jérôme : « Par le corps aux âmes, nous montrons aux personnes qui souffrent que Quelqu’un les aime à travers les soins qu’on leur prodigue ».

« Chacun a sa place »

Ce témoignage d’amour passe par un grand respect des personnes et des variétés confessionnelles. Frère Jérôme se souvient, durant son noviciat, avoir assisté un musulman dans ses derniers instants. « Je ne savais pas trop comment me comporter, je ne pouvais pas vraiment lui parler de Jésus… On m’a alors dit « conforte-le dans sa foi » », se remémore-t-il. « Nous respectons aussi cette diversité, sans prosélytisme, chez nos collaborateurs — qui musulman, qui athée… Chacun a sa place, et notre respect permet des discussions très intéressantes. »


ALGERIA MASS

Lire aussi :
Pour l’évêque d’Oran, « le XXIe siècle ne peut plus être le temps de la concurrence religieuse »

Ce grand respect est profondément ancré dans l’histoire de l’ordre, qui ne fut pas fondé par Saint Jean de Dieu lui-même mais par ceux qui avaient choisi de le suivre. « Saint Jean avait énormément de laïcs à ses côtés. Ainsi, le personnage d’Angulo, laïc et marié, à qui Jean confiait les missions de confiance — notamment récupérer les dons — est la figure du bénévole dans toute sa splendeur ! Nous respectons cette diversité dans l’ordre, qui aujourd’hui encore comprend peu de frères (environ 1.000) mais énormément de collaborateurs. » Par son témoignage vivant et incarné, par l’équilibre qu’il a su trouver entre clergé et laïcat, par sa mission discrète et silencieuse, l’ordre de Saint Jean de Dieu peut inspirer chacun à œuvrer dans et pour l’Église ! Priez pour les jeunes hospitaliers sur Hozana ! Une occasion de découvrir les quatre saints et huit bienheureux que compte l’ordre, car chaque mois de l’année jubilaire, une prière sera consacrée à l’un d’entre eux.

Ces ordres qui proposent aux laïcs de s'engager :
Tags:
hôpitalpauvresreligieuxsanté
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement