Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mon Carême Laudato si’ : défi n°10, avoir un regard d’amour

WOMEN CHATTING
Shutterstock
Partager

En se conformant au Christ, l’homme « fait également du bien à la Création », a expliqué le pape François dans son message de Carême 2019. À la suite du souverain pontife, Aleteia vous propose chaque jour du Carême un défi pour prendre soin de notre « maison commune ». Aujourd’hui, avoir un regard d’amour.

Pas toujours facile d’être aimable et attentif aux autres quand on se lève du pied gauche ou qu’un événement nous contrarie. Cela demande un effort sur soi-même. Pourtant, c’est exactement ce que demande le Christ. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là », peut-on lire dans l’évangile selon Saint-Marc.

Lire aussi : Aimer son prochain ? Pas toujours facile !

Aujourd’hui, Aleteia vous propose donc de prier le Seigneur afin de réussir à porter sur chacun et sur le monde un regard d’amour. Vous pouvez par exemple bénir intérieurement les personnes que vous rencontrez. Pour prolonger votre méditation, vous pouvez participer à une communauté de prière proposée par Hozana ou relire la très belle lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens :

J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.
J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.
L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;
il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;
il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;
il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
L’amour ne passera jamais.

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°1, bien gérer ma consommation d’eau

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°2, contempler la Création

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°3, adopter (vraiment) le tri sélectif

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°4, réfléchir à la place des plus fragiles dans sa vie

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°5, refuser le superflu

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°6, entrer dans un chemin de vraie conversion

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°7, faire de mes achats un acte moral

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°8, se soucier du bien commun à travers la Création

Lire aussi : Mon Carême Laudato si’ : défi n°9, se désencombrer

Ils ont donné leur vie pour les autres en 2018
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]