Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconFor Her
line break icon

Pourquoi ne faut-il surtout pas remettre à plus tard vos rendez-vous avec vos amies

Shutterstock/ESB Professional

Marzena Devoud - Calah Alexander - Publié le 18/02/19

Bonne nouvelle. Passer du temps avec ses amies ne serait pas un luxe mais une réelle nécessité. Et c'est la science qui le dit !

Seriez-vous prête à tout annuler pour une soirée entre amies ? Sans raison particulière, juste pour la joie de se retrouver ensemble. Le cœur vous en dit ? Beaucoup de femmes savent intuitivement que l’humour et l’appui inconditionnel de leurs amies sont irremplaçables. L’amitié fait partie de la vie. Du moins, elle devrait en faire partie. Une nouvelle étude le démontre : pour une femme, passer du temps avec ses amies est essentiel pour sa santé et pour son bien-être. Selon Robin Dunbar, psychologue américain et auteur de cette recherche « la santé générale et le bien-être de chacun s’améliorent dès que l’on réussit à rencontrer ses meilleurs amis au moins deux fois par semaine… ». C’est ce qu’il a confié dans une interview au quotidien The Vancouver Sun. D’après l’étude, les bienfaits pour la santé incluent la guérison plus rapide des maladies, un système immunitaire plus fort, une baisse de l’anxiété et — en plus — une augmentation de la générosité qui contribue aussi au bien-être psychique.


BROTHER AND SISTER

Lire aussi :
Avoir des sœurs aide à devenir une meilleure personne

« Les recherches démontrent que les femmes, sans doute plus que les hommes, ont besoin de maintenir leurs relations amicales. Cela augmente leur taux de sérotonine (la fameuse hormone du bonheur) et d’ocytocine (aussi une hormone impliquée dans la détection de la peur qui, parallèlement, favorise le comportement protecteur de la mère envers ses petits) , qui favorisent les relations humaines » selon les travaux d’une autre psychologue renommée, Alisa Ruby Bash. C’est ce que confirment encore d’autres études menées à l’université de Stanford comme à l’université UCLA de Los Angeles. En période de stress, les femmes ne vivent pas uniquement l’expérience du combat ou de la fuite — elles augmentent leur taux d’ocytocine. Cette poussée d’hormone les incite non seulement à protéger leurs enfants, mais aussi à rechercher toute prise de relation avec le monde extérieur.

L’humour et le soutien inconditionnel

Sans savoir que les femmes émettent de l’ocytocine lorsqu’elles sont stressées, nombreuses sont celles qui, en période de grand stress, ressentent le besoin de partager davantage avec leurs proches, qu’ils soient des membres de la famille, des amies, même des personnes au bureau ou rencontrées dans la rue. Elles seront heureuses d’apprendre que cette réaction n’est pas un signe de faiblesse, ou l’aveu d’un manque de stabilité émotionnelle suffisante pour affronter les situations difficiles. Il ne s’agit pas non plus uniquement d’une réponse biologique au stress. « Nous aimons l’humour de nos amitiés féminines et avons un appui inconditionnel de leur part. Nos amies nous permettent de rester jeunes, plus “nous-mêmes“ et plus confiantes, souligne dans le magazine Elle la psychothérapeute Christine Webber, commentant une autre étude allant dans le même sens récemment réalisée en Grande-Bretagne.




Lire aussi :
Il existe un mot pour renforcer ses relations amicales et familiales

Quand la science vient au secours des femmes qui culpabilisent dès qu’elles ressentent le besoin d’échanger, même dans des circonstances qui paraissent inadéquates, nous ne pouvons que nous réjouir ! Car la science en dit même plus : Non seulement les amies nous apportent de la joie et nous soutiennent, mais elles amélioreraient aussi notre santé et notre longévité !

Les conseils des grands saints pour retrouver la joie de vivre

Tags:
amitiéfemmes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement