Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Il existe un mot pour renforcer ses relations amicales et familiales

Shutterstock
Partager

N’ayez pas peur de vous engager envers vos amis et vos proches en disant « oui » plus souvent. Une manière de montrer que vous les aimez.

Lorsqu’on reçoit une invitation à un événement sur Facebook, on peut choisir de dire « ça m’intéresse » ou « je participe ». Il est tellement plus facile de se laisser toutes les portes ouvertes en cliquant sur « ça m’intéresse » ! Mais éviter de répondre, c’est adhérer à la tendance actuelle au non-engagement. Résultat, il devient extrêmement difficile de planifier un événement. Si vous lancez une invitation à dîner à des amis, sur qui comptez-vous ? Les quatre qui ont dit « oui » ou les six qui ont dit « peut-être » ? En réalité, la peur de choisir encourage bien souvent l’attitude du « peut-être », et ce même dans nos relations directes, en face à face. Nous nous habituons à ne pas nous engager, et cela a une incidence sur la manière dont nous répondons aux demandes de nos amis et de nos proches.

Comment pouvons-nous transformer cette tendance au non-engagement et établir des relations fortes avec ses amis et sa famille? Le docteur Clifford Lazarus, psychologue clinicien à l’Institut Lazarus dans le New Jersey (Etats-Unis), a découvert qu’un simple mot peut faire la différence pour augmenter le niveau d’intimité de nos relations : « L’un des meilleurs moyens de promouvoir la proximité et les sentiments positifs dans les relations intimes consiste à utiliser le mot le plus simple qui soit, le mot “oui“ », selon lui. Il remarque que bon nombre de personnes n’ont pas le mot « oui » à la bouche lorsque leurs proches leur demandent de faire quelque chose. Au lieu de cela, ils se protègent en disant « peut-être », « nous verrons », « je ne suis pas sûr » ou une autre réponse du même genre, pourvu qu’elle ne l’engage pas trop. Aussi le docteur Clifford Lazarus recommande trois astuces pour incorporer le « oui » dans votre vie.

Dites oui aux personnes qui vous sont chères

Sauf s’il existe une bonne raison de ne pas acquiescer, répondez « oui » aux personnes que vous aimez. Répondre à une demande par « on verra » signifie que la demande n’est pas assez importante à vos yeux pour la prendre en considération. Si quelqu’un est important pour vous, mettez votre temps et votre énergie à sa disposition.

Vous n’êtes pas intéressé ? Proposez une alternative

Si votre mari ou votre meilleure amie vous propose d’aller voir un film, et que ce film ne vous tente vraiment pas, ne dites pas « non » d’emblée. Proposez une alternative, un autre film par exemple ou une autre activité à faire tous les deux. Le docteur Clifford Lazarus nomme ce genre de réponse une affirmation de la relation. « Si votre proche suggère une activité que vous n’aimez pas, au lieu de simplement dire “non“, suggérez une alternative pour votre plaisir à tous les deux. »

Ce n’est pas le bon moment ? Prévenez quand vous serez disponible

« Si votre bien-aimé vous pose une question ou vous demande de faire quelque chose alors que vous êtes occupé à autre chose, au lieu de dire “non“ ou “plus tard“, dites plutôt à quel moment vous serez disponible », suggère le docteur Lazarus. Répondre « je viens t’aider dès que j’ai terminé » montre que vous avez envie de lui venir en aide ou de discuter avec lui.

Dire « oui », c’est prendre en considération nos proches, c’est faire attention à eux, c’est une manière de leur montrer qu’on les aime. Moyen tout simple mais excellent pour encourager l’intimité et une bonne communication. Alors engageons-nous à mieux prendre soin de nos relations !