Aleteia
Mardi 20 octobre |
Sainte Adeline
Tribunes

Vincent Lambert : où est la déraison ?

REIMS HOSPITAL

FRANCOIS NASCIMBENI I AFP

Le CHU de Reims.

Xavier Mirabel - Publié le 05/02/19

Malgré le dernier rapport d’experts refusant de voir une "obstination déraisonnable" dans le maintien des soins à Vincent Lambert, les juges du tribunal administratif ont validé la procédure d’arrêt des soins du patient.

Nouvel épisode dans la dramatique histoire de Vincent Lambert, cet infirmier lourdement handicapé des suites d’un accident, totalement dépendant depuis 2008, hospitalisé au CHU de Reims. Nouvel épisode, nouveau rebondissement, bataille d’experts et d’avocats, sur fond d’interprétation de la loi « fin de vie » Léonetti-Claeys.


FRENCH ASSEMBLY

Lire aussi :
Bioéthique : les propositions explosives du rapport parlementaire

Soins interdits

Le 31 janvier, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne considère que « le maintien des soins et traitements » constitue une obstination déraisonnable. Rappelons ici que les soins en question consistent à laver Vincent, à le nourrir, à le vêtir, à changer ses draps, à le protéger du froid… à en prendre soin. Le tribunal considère qu’il est établi par les dires de certains des proches, car Vincent est incapable de communiquer, que la volonté de Vincent serait de ne pas être maintenu en vie.

Alors, le CHU de Reims va-t-il pour la quatrième fois entamer une procédure d’arrêt de soins ? Vincent Lambert va-t-il à nouveau être privé de toute alimentation et hydratation ? Les avocats des parents de Vincent annoncent faire appel devant le Conseil d’État, ce qui bloquera quelque temps la procédure. Mais il est probable que l’on s’approche de la fin des procédures judiciaires, que toutes les voies de recours ne sont pas loin d’avoir été épuisées.


DOCTOR SYRINGE

Lire aussi :
Euthanasie : les dérives concernant les personnes atteintes de maladies psychiatriques

Interprétation euthanasique

Certains s’indignent de l’acharnement des parents à maintenir leur fils en vie, ce qui les conduit à poursuivre cette guérilla judiciaire. Mais au fond, peut-on les blâmer de vouloir la vie de leur fils ? Qui leur jettera la pierre ?

Ce qui est vraiment étonnant, c’est le refus du CHU de Reims de transférer Vincent Lambert dans un établissement spécialisé dans la prise en charge des personnes cérébro-lésées. Comme si le CHU de Reims se faisait un devoir d’aller jusqu’au bout d’une interprétation très discutable et euthanasique de la loi française « fin de vie ». Une sorte « d’obstination déraisonnable » ?

Tribune publiée en partenariat avec RCF Nord-de-France.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Bioéthiqueeuthanasiefin de vie
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Agnès Pinard Legry
Avec le couvre-feu à 21h, les paroisses contr...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
MORNING
Cerith Gardiner
Dix paroles inspirantes pour commencer sa jou...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement