Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ces prières que catholiques, protestants et orthodoxes peuvent réciter ensemble

Partager

Du 18 au 25 janvier, catholiques, protestants, et orthodoxes sont invités à se rapprocher à l'occasion de la Semaine pour l'unité des chrétiens. Découvrez les plus belles prières que tous les chrétiens peuvent réciter ensemble.

Traditionnellement célébrée entre la commémoration de la confession de foi de saint Pierre et celle de la confession de saint Paul, la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens a été initiée en 1908 par Paul Wattson, un prêtre épiscopalien américain. Il faut attendre 1923 pour que le Père Paul Couturier lui donne plus d’ampleur en lui assignant un nouvel objectif : prier pour l’unité « telle que le Christ la veut, par les moyens qu’Il voudra ». Son intention a été fidèlement perpétuée depuis : celle d’inviter les chrétiens à célébrer la joie d’être ensemble pour prier Dieu.

 La prière, l’âme de l’œcuménisme

La prière est l’âme de l’œcuménisme. Dans sa lettre encyclique Ut Unum Sint, Jean Paul II rappelle que c’est l’amour qui donne vie au mouvement vers l’unité entre les Églises. Un amour qui trouve « son expression la plus accomplie dans la prière en commun », écrit-il. Chaque année, cette semaine pour l’unité des chrétiens prend pour thème un verset choisi dans la Bible. « C’est la justice, rien que la justice, que tu rechercheras » (Dt 16,20) est la méditation de l’année 2019.

Découvrez avec Aleteia ces prières communes qui expriment toutes la même demande de la grâce de l’unité parfaite, celle qui rapproche les chrétiens autour du Christ lui-même :

Que tous soient un comme toi, Père

« Ainsi parla Jésus. Puis il leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. (…) Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. »

(Évangile selon saint Jean, 17, 1-3, 20-23).

 Fais-nous trouver la voie qui conduit vers l’unité

« Seigneur Jésus, toi qui, à la veille de mourir pour nous, as prié pour que tes disciples soient parfaitement un, comme toi en ton Père et ton Père en toi, fais-nous ressentir l’infidélité de notre désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter ce qui se cache en nous d’indifférence, de méfiance et même d’hostilité muette.

Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi, afin que, de nos âmes et de nos lèvres, monte incessamment ta prière pour l’unité de tous, telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.

En toi qui es la charité parfaite, fais-nous trouver la voie qui conduit à l’unité, dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité. Amen ».

(Père Paul Couturier, (1881-1953) l’un des pionniers de la Semaine de prières pour l’Unité des chrétiens. En 1923, on lui demande d’aider des réfugiés ayant fui la Révolution Russe de 1917. À leur rencontre, il apprend à connaître le riche héritage spirituel du christianisme orthodoxe.)

Nous sommes un avec Toi

« Dieu, nous sommes un avec Toi. Tu nous as faits un avec Toi. Tu nous as enseigné que, si nous sommes accueillants les uns aux autres, Tu demeures en nous.

Aide-nous à garder cette ouverture et à nous battre pour elle de toutes nos forces. En nous acceptant les uns les autres complètement, totalement, le cœur grand ouvert, c’est Toi que nous acceptons, c’est Toi que nous aimons de tout notre être.

Car notre être est au cœur de Ton être et notre esprit s’enracine dans Ton esprit. Emplis-nous d’amour et fais que l’amour nous lie les uns les autres tandis que nous parcourons nos chemins divers. Ainsi soit-il. »

(Thomas Merton, moine cistercien britannique (1915-1968), écrivain et poète. Prière prononcée pendant la première conférence interrreligieuse en 1968 à Calcutta, en Inde.)

Aide-nous à vivre en frères et soeurs

« Dieu éternel,

Tu n’appartiens à aucune culture ni à aucun pays mais tu es le Seigneur de tous,

Tu nous demandes d’accueillir l’étranger au milieu de nous.

Par ton Esprit, aide-nous à vivre en frères et sœurs, à accueillir chacun en ton nom, et à vivre dans la justice de ton royaume.

Nous t’en prions, au nom de Jésus Christ. Amen. »

(Prière pour la Semaine pour l’unité des chrétiens de l’année 2018).

 

Prions pour l’unité des chrétiens telle que Tu la veux

« Seigneur Jésus,

qui a prié pour que tous soient un, nous te prions pour l’unité des chrétiens telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.

Que ton Esprit nous donne d’éprouver la souffrance de la séparation, de voir notre péché, et d’espérer au-delà de toute espérance. Amen. »

(Prière de la Communauté du Chemin Neuf).

Toi qui es un Dieu de paix 

« Dieu Éternel et Miséricordieux, toi qui es un Dieu de paix, d’amour et d’unité, nous te prions, Père, et nous te supplions de rassembler, par ton Esprit-Saint, tout ce qui est divisé.

Veuille aussi nous accorder de nous convertir à ton unité, de rechercher ton unique et éternelle vérité, et de nous abstenir de toute dissension.

Ainsi nous n’aurons plus qu’un seul cœur, une seule volonté, une seule science, un seul esprit, une seule raison.

Et, tournés tout entiers vers Jésus-Christ, notre Seigneur, nous pourrons, Père, te louer d’une seule bouche, et te rendre grâce par notre Seigneur Jésus-Christ dans l’Esprit Saint. Amen. »

(Martin Luther (1483-1546), frère augustin théologien, initiateur du protestantisme.)

Découvrez les grâces de la gratitudes selon les grands saints :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]