Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pour les Françaises, le job de rêve concilie vie privée et vie professionnelle

PROFESSIONAL,WOMAN
CI2 | Plainpicture
Partager

C'est l'ambiance au travail et l'équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle, suivie de la reconnaissance du travail accompli, qui sont les critères les plus importants d’un job idéal pour les Françaises. C’est ce que rapporte le baromêtre réalisé entre septembre et décembre 2018 par Page Group, le département d’étude de Michael Page, l’un des principaux cabinets en recrutement de cadres au monde. Ce qui signifie que le bien-être est plus important que la rénumération.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Pour plus de mille personnes interrogées par le cabinet de recrutement, le job idéal doit répondre a plusieurs caractéristiques. Le plus frappant, ce sont les trois critères qui se placent en tête de liste et de façon encore plus significative pour les femmes. En premier lieu, la bonne ambiance et les bonnes relations avec le manager et les collègues est plébiscité par 96% des sondés (hommes et femmes). Juste derrière, se place le besoin de reconnaissance du travail accompli. Ce besoin s’exprime encore plus chez les femmes que chez les hommes : elles sont 93% à indiquer ce critère à la deuxième place, contre 89% pour les hommes.

L’écart le plus saisissant entre les deux hommes et les femmes concerne un troisième critère déterminant. C’est celui de l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Il compte pour 86% de femmes contre 77% d’hommes. Cet équilibre vie privée/vie professionnelle doit se traduire par le respect de trois éléments fondamentaux : des horaires flexibles (79%), un temps de transport réduit (52%) et la possibilité de télétravailler (49%). Ces résultats démontrent à quel point la bien-être au travail et la qualité de vie sont une priorité.

Trouver le sens du travail

Enfin, un autre enseignement surprenant de cette étude pointe l’importance du sens de l’emploi et de l’engagement de l’entreprise. La quête de sens au travail se hisse désormais en tête des priorités : 75 % des sondés confirment qu’ils sont très attentifs aux engagements sociaux et sociétaux des structures pour lesquelles ils travaillent ou souhaitent rejoindre.

Ils sont devenus saints par leur travail :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]