Aleteia
Mardi 20 octobre |
Sainte Adeline
Culture

La chapelle Pauline et le mystérieux regard de saint Pierre

PAOLINA CHAPEL

Lodovico Cigoli — LivioAndronico I CC BY-SA 4.0

La chapelle Pauline.

Agence I.Media - Arthur Herlin - Publié le 04/01/19

La basilique Saint-Pierre, la chapelle Sixtine et même la paroisse Sainte-Anne sont connues des visiteurs et pèlerins du Vatican. Mais le petit Etat compte d’autres lieux de prière, habituellement fermés au public. Aujourd'hui, découvrez la chapelle Pauline.

La chapelle Pauline, de style Renaissance, doit son nom au pape Paul III qui la faite bâtir de 1537 à 1539. Inaccessible aux visiteurs, elle est un lieu de prière réservé aux pontifes. Jusqu’en 1670, de nombreux conclaves se sont tenus dans la chapelle Pauline, alors que la chapelle Sixtine, dite « la chapelle grande », tombait en ruine.

Située au cœur du palais apostolique au Vatican, à quelques mètres de la chapelle Sixtine, la chapelle Pauline est ornée de deux fresques représentant les derniers instants de saint Pierre et les premiers comme chrétien de saint Paul. La première est particulièrement connue pour le regard mystérieux du premier des pontifes, qui semble se diriger vers le spectateur.


SAINT STEPHEN ABYSSINS

Lire aussi :
Saint-Étienne-des-Abyssins, la plus ancienne église du Vatican

Ces deux grandes fresques de Michel-Ange consacrées aux saints Pierre et Paul sont les dernières peintures connues de l’artiste. À la demande de Paul III, Michel-Ange, alors âgé de 75 ans, exécute entre 1542 et 1550 ces deux fresques monumentales : le martyre de saint Pierre, sur le mur de droite, de 1542 à 1545, et la conversion de saint Paul, sur le mur de gauche, de 1545 à 1550.

PAOLINA CHAPEL
Domaine Public

Traditionnellement, il était de coutume de dire que saint Pierre avait été peint de façon à regarder dans les yeux les cardinaux qui s’apprêtaient à élire son successeur. Et l’élu, entrant ensuite dans la chapelle pour prier, aurait lui aussi à chaque fois croisé le regard du premier des apôtres, comme pour lui signifier qu’il devait se préparer à tous les sacrifices.

« Chercher la lumière »

Dans l’homélie prononcée lors de l’inauguration de la chapelle après ses travaux de restauration en juillet 2009, Benoît XVI a donné une interprétation nouvelle du regard de Pierre dans la fresque de Michel-Ange. Le pape allemand avait en effet plutôt estimé que le regard de Pierre veut se tourner, non pas vers le visiteur, mais vers le visage de Paul, sur le mur d’en face.

PAOLINA CHAPEL
Domaine Public

Ce dernier « ne voit pas, mais porte en lui la lumière du Christ ressuscité », avait ainsi déclaré le successeur de Pierre. « C’est comme si Pierre, à l’heure de l’épreuve suprême, cherchait cette lumière qui a donné la vraie foi à Paul ».

Aujourd’hui encore avant l’ouverture d’un conclave, les cardinaux du Sacré Collège se rassemblent dans la chapelle Pauline pour assister à un sermon qui leur rappelle leurs obligations. Ils se retirent ensuite dans la chapelle Sixtine pour procéder à l’élection du nouveau pontife.




Lire aussi :
Saints-Martin-et-Sébastien, l’église qui veille sur la Garde suisse

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
cultureÉglisePatrimoineVatican
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Agnès Pinard Legry
Avec le couvre-feu à 21h, les paroisses contr...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
MORNING
Cerith Gardiner
Dix paroles inspirantes pour commencer sa jou...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement