Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Vous dormez mal ? Avez-vous essayé la passiflore ?

PASSIFLORA
Partager

La passiflore serait un véritable « don de Dieu » pour améliorer la qualité du sommeil et calmer les anxieux. Appelée également Fleur de la Passion, grenadille ou encore anxiolytique des Jésuites, la passiflore est une plante grimpante qui demeure méconnue malgré ses nombreux bienfaits.

Troubles du sommeil, anxiété, surmenage… Et si les maux d’aujourd’hui, comme ceux d’hier, pouvaient être apaisés de manière naturelle ? Cultivée en Amérique du Sud par les Aztèques, la passiflore a été découverte par les missionnaires jésuites espagnols au Pérou en 1569. Son nom complet, Passiflora Incarnata, vient du latin Passio, qui signifie passion, et Flor, qui veut dire fleur. Littéralement, cela signifie fleur de la passion. Le mot Incarnata vient quant à lui de carne, la chair. C’est le nom qu’ont donné les missionnaires pour décrire l’aspect si particulier de cette fleur qui leur a évoqué la Passion du Christ. Ainsi, les feuilles pointues représentent la lance qui perça le côté du Christ et les vrilles les fouets utilisés lors de sa flagellation. Les dix pétales symbolisent les dix apôtres fidèles (sans saint Pierre qui a renié Jésus et Judas Iscariote qui l’a trahi).

Le cœur de la fleur rappelle le Saint Graal

Les filaments de la fleur, dont le nombre peut atteindre plus d’une centaine et varie d’une fleur à l’autre, représentent quant à eux la couronne d’épines. Le cœur en forme de calice avec son réceptacle rappelle un marteau ou le Saint Graal ; les trois stigmates les trois clous et les cinq étamines plus bas les cinq plaies. Le bleu et le blanc présents chez de nombreuses espèces de fleurs symbolisent le paradis et la pureté.

Rapportée en Europe, la passiflore est d’emblée utilisée comme remède universel. Son usage médical devient si abusif qu’elle est ensuite abandonnée. Mais à la fin du XIXᵉ siècle, des chercheurs ayant démontré les propriétés sédatives et antispasmodiques de ses parties aériennes, elle est à nouveau utilisée.

Contre les troubles du sommeil

C’est grâce à ses fortes teneurs en alcaloïdes, flavonoïdes et maltol que la passiflore détient des vertus sédatives très appréciées par les phytothérapeutes. Ses propriétés apaisantes et relaxantes sont particulièrement utilisées pour traiter les troubles du sommeil notamment chez les personnes stressées et anxieuses qui peinent à s’endormir. La passiflore diminue l’angoisse et calme également les soucieux et les surmenés. Son usage n’entraîne pas d’accoutumance. Pour une efficacité accrue, elle peut être associée à d’autres plantes telles que la mélisse, la valériane ou encore l’aubépine.

Comparée par la communauté scientifique à un anxiolytique naturel, la passiflore possède également une action reconnue sur le système nerveux. Ainsi, il n’est pas rare que la plante soit indiquée pour soulager des douleurs névralgiques. Elle est également efficace pour traiter les douleurs musculaires ainsi que les spasmes digestifs, grâce à ses propriétés antispasmodiques.

Comment l’utiliser ?

La passiflore se décline en une multiplicité de préparations. Elle renferme toutes ses vertus dans ses parties aériennes, c’est-à-dire dans ses feuilles, ses fruits et ses fleurs, qui font l’objet d’une récolte lors de la floraison au printemps.

Pour des insomnies ponctuelles, la passiflore s’utilise de deux façons. La première est de consommer l’équivalent de 400 à 800 mg d’extrait sec par jour sur huit à dix jours. La seconde est…bonne tisane ! Il vous suffit de préparer une infusion avec 5 g (une cuillère à café) de plantes séchées pour 250 ml d’eau bouillante et de laisser infuser trois à quatre minutes. Si la consommation de passiflore est généralement sans danger, un surdosage peut toutefois entraîner quelques légers effets secondaires comme les nausées ou des réactions cutanées. C’est la raison pour laquelle les personnes qui suivent un traitement médical doivent nécessairement obtenir un avis préalable de leur médecin traitant. De plus, la passiflore ne doit pas être administrée aux enfants de moins de 6 ans, ni aux femmes enceintes ou celles qui allaitent leur bébé.

Découvrez les dix plantes remèdes pour mieux dormir :

sommeil

Sources : Institut européen des Substances Végétales,  L’ESCOP, l’Association phytothérapeutique européenne