Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les mères de familles nombreuses répondent à Emmanuel Macron

CHILDREN
By Alena Ozerova | Shutterstock
Partager

Réagissant – un peu tardivement – aux propos tenus par le président de la République le 26 septembre dernier sur l’incompatibilité entre avoir une famille nombreuse et être une femme éduquée, plusieurs mères de familles nombreuses se sont exprimées sur Twitter ces dernières heures.

« #PostcardsForMacron », c’est le hashtag choisi par de nombreuses mères de familles pour s’adresser à Emmanuel Macron. Le motif de leur mobilisation ? Des propos tenus par le président de la République le 26 septembre dernier à propos de la fertilité des femmes africaines.

À l’occasion de l’événement Goalkeepers (organisé par Bill et Melinda Gates), qui se tenait en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, Emmanuel Macron a déclaré : « I always say : present me the lady who decided, being perfectly educated, to have seven, eight, nine children » (Présentez-moi la femme qui, en étant parfaitement éduqué, à choisi d’avoir 7,8 ou 9 enfants).

Après une première vague d’indignation de mères de familles nombreuses américaines, c’est au tour des Françaises de s’exprimer sur Twitter. Florilège.

 

Édit [19/10/2018, 15h00] : Comme précisé dans le corps de l’article, Emmanuel Macron a prononcé son discours lors de l’événement Goalkeepers, organisé par la fondation Bill et Melinda Gates et dont le thème était l’aide au développement en Afrique. Il s’est d’abord exprimé sur le problème de l’éducation, en particulier des filles, en Afrique en rappelant que « 63% des adultes non-éduqués sont des femmes ». Il a ensuite abordé la question de la démographie africaine. « L’un des principaux problèmes que nous rencontrons, c’est le fait que la fertilité [des femmes] ne soit pas choisie. Je dis souvent : présentez-moi une femme parfaitement éduquée qui aurait 7, 8 ou 9 enfants. Et présentez-moi, s’il vous plaît, une jeune fille qui a décidé de quitter l’école à dix ans pour se marier à douze », a-t-il déclaré. Quelques minutes plus tard il conclut avec ces mots : « Je n’ai aucun problème avec une femme qui a sept ou huit enfants, si c’est son choix, après avoir reçu une éducation ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]