Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La religion c’est accomplir des œuvres “qui sentent bon l’Évangile”

POPE FRANCIS,GENERAL AUDIENCE

© Antoine Mekary | Aleteia | I.Media

Rachel Molinatti - publié le 06/08/18

Dimanche 5 août dernier, lors de l'Angélus, le pape François a abordé la question de la foi chrétienne et a invité à ne pas la réduire à une pratique des lois.

Ce dimanche 5 août, lors de l’Angélus place Saint-Pierre, devant quelques milliers de fidèles, le Pape est revenu sur l’Évangile du jour (Mt 4, 4b). On y voit le Christ s’adresser à la foule et l’inviter à travailler, « non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle ».

Alors que dans ses précédentes allocutions le souverain pontife avait abordé le thème de la tendresse, il a cette fois invité les fidèles à ne pas réduire la religion à une pratique des lois, dénonçant la « tentation commune » de projeter sur son rapport à Dieu « l’image du rapport entre les serviteurs et leur maître ». « La foi en Jésus nous permet d’accomplir les œuvres de Dieu. Si nous nous laissons entraîner dans ce rapport d’amour et de confiance avec Jésus, nous serons capables d’accomplir de bonnes œuvres qui sentent bon l’Évangile, pour le bien et les nécessités des frères », a-t-il affirmé.




Lire aussi :
Pape François : L’amour chrétien, un art qui s’apprend et se cultive

Avoir une spiritualité de fils et non d’esclave

Lors de l’audience générale du 27 juin dernier, le successeur de Pierre avait déjà abordé ce thème. Il avait en effet déclaré que le croyant avait parfois une « spiritualité d’esclave et non de fils », insistant sur le fait que la foi chrétienne était une « réponse » à la « générosité de Dieu » et non une « suite d’obligations ». Pour le pape François, la foi consiste à « se laisser aimer » et sauver par le Seigneur. Dieu attend le cri ses enfants « car Il peut et veut rompre nos chaînes », avait-il assuré. De la même manière, « être chrétien, ce n’est pas simplement adhérer à une croyance, à un mode de vie, c’est avoir l’âme “génétiquement modifiée” par l’action de Dieu », a expliqué le prédicateur Alain Noël dans son livre L’ADN du chrétien. Il y invite le chrétien à voir la vie en 3D, c’est-à-dire à considérer le bien et le mal, mais également la miséricorde de Dieu à l’œuvre dans le monde.

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement