Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Tro Breiz : sur les pas des sept saints bretons

TRO BREIZ
Gilles RIGOULET I CIRIC
27 juillet 2008. Tro Breiz, en route vers Sainte-Anne d'Auray. Bretagne, France.
Partager

Lundi 30 juillet, à l'issue d'une messe dans la cathédrale de Tréguier, en Bretagne, ils étaient 1 700 à s'élancer sur les pas des saints bretons pour cette nouvelle édition du Tro Breiz. Un pèlerinage qui rencontre un franc succès.

Sur le parvis de la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier, plus de 1 700 pèlerins ont pris ce lundi le départ du Tro Breiz, la célèbre marche qui les entraînera cette année jusqu’à Saint-Brieuc, 141 kilomètres plus loin. Lors de la messe célébrée juste avant dans une cathédrale comble par Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes, et Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et de Tréguier, ce dernier avait apostrophé l’assemblée : « Avant de prendre la route, posons-nous la question de savoir ce que nous cherchons […]. Le Tro Breiz est une chance pour quitter nos apparences ». Après la célébration, le prélat s’est lui-même joint aux pèlerins.

Qu’est-ce-que le Tro Breiz ? Pour certains, l’expression évoque vaguement le Breizh Cola, l’altercola breton, ou encore les crêperies bretonnes qui jalonnent certaines rues parisiennes. Mais pour les fins connaisseurs, le Tro Breiz représente un patrimoine infiniment plus précieux, puisqu’il s’agit d’un pèlerinage de pas moins de 700 kilomètres qui emmène le marcheur au cœur de la Bretagne, à la suite des sept saints fondateurs de la région. Saint Tugdual à Tréguier, saint Brieuc et saint Malo dans les villes qui portent leurs noms, saint Samson à Dol, saint Patern à Vannes, saint Corentin à Quimper, saint Pol-Aurélien à Saint-Pol-de-Léon… autant de saints et d’itinéraires extraordinaires à découvrir au fil des pas. Le pèlerinage peut s’effectuer d’une traite ou en plusieurs fois. Les membres de l’association « Les Chemins du Tro Breiz » animent ce pèlerinage et proposent de l’effectuer à raison d’une étape par année.

Deux étapes supplémentaires

Les origines de ce tour légendaire remontent au Moyen Âge. Une vieille légende bretonne raconte que le breton qui accomplit le Tro Breiz de son vivant gagne ainsi sa place au paradis. Tombé en désuétude, l’antique pèlerinage est relancé en 1994, notamment grâce à l’association « Les Chemins du Tro Breiz », créée par Philippe Abjean, qui a fortement contribué à lui donner un second souffle. Il s’agit cette année de sa quatrième édition depuis ce renouveau. Édition qui présente un caractère inédit puisqu’elle comptera deux étapes supplémentaires, les cathédrales de Rennes et de Nantes, permettant ainsi la reconstitution symbolique de la Bretagne historique. La marche s’étalera ainsi sur neuf années et non sept.

Chants, prières et temps festifs ponctuent la joyeuse marche… au son de la cornemuse. Philippe Abjean explique que les âges sont mélangés et que de nombreuses familles y participent. Pour lui, « on peut venir simplement pour randonner mais la plupart des marcheurs, qu’ils le reconnaissent ou non, sont en quête de quelque chose ». Une belle manière d’approfondir sa spiritualité.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]