Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 17 septembre |
Sainte Hildegarde de Bingen
home iconActualités
line break icon

La Croatie, pays au fair-play flamboyant

CROATIA FOOTBALL

Denis Lovrovic I AFP

Mathilde de Robien - Publié le 16/07/18 - Mis à jour le 16/07/18

À l’image de leur présidente Kolinda Grabar-Kitarović, le peuple croate a, paradoxalement, « fêté » sa défaite en Coupe du monde hier soir, affichant un fair play hors du commun.

Vaincue 4-2 par la France en finale de la Coupe du Monde ce dimanche, la Croatie a cependant été traversée par une liesse populaire sans précédent hier soir, après le coup de sifflet final. Les supporters de l’équipe au damier se sont regroupés par milliers place Jelačić à Zagreb, arborant des mines réjouies, portant drapeaux et maillots rouge et blanc, afin de rendre hommage aux Vatreni (les « Flamboyants »). Et pour cause, vingt ans après la génération dorée de Zvonimir Boban et Davor Šuker, ils ont réussi, emmenés par le capitaine Luka Modrić, à qualifier leur petit pays de 4,1 millions d’habitants pour la finale de la Coupe du monde, et à se hisser jusqu’en finale.


ZLATKO DALIC

Lire aussi :
Coupe du monde : l’atout imparable du sélectionneur croate

Une présidente remarquée

Kolinda Grabar-Kitarović, à la tête du pays depuis trois ans sous les couleurs de l’union démocratique croate, un parti catholique de centre droit, a largement affiché son enthousiasme malgré le résultat du match, en embrassant avec chaleur non seulement ses valeureux « Flamboyants », mais aussi les Bleus, faisant fi de la pluie battante. Elle s’est ensuite rendue dans les vestiaires des Français, en compagnie d’Emmanuel Macron et de Vladimir Poutine, où elle s’est exclamée, très fair-play, « Vive la France ! »

Des supporters tristes et fiers à la fois

En Croatie, les supporters sont tout à la fois tristes, fiers et heureux. Tristes de terminer sur une défaite après un long parcours ponctué de trois prolongations et de deux séances de tirs au but pour se hisser en finale, mais aussi fiers et heureux d’y être parvenus, et ce pour la toute première fois de leur histoire.

Joie d’autant plus partagée que le football est une véritable passion pour ce jeune pays indépendant depuis 1991. Et pour preuve, alors que la majorité des pays emploie un anglicisme pour désigner le sport au ballon rond, les Croates ont adopté le terme nogomet, créé à partir des mots noga, « jambe » et metati « mettre, placer ».

Tags:
Football

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
6
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
7
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement