Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Les personnages de l’Ancien Testament : Abraham, un migrant à la descendance fertile

ABRAHAM AND THE ANGELS
Abraham et les trois anges, Aert de Gelder.
Partager

Tout au long de l’été, (re)découvrez les personnages de la Bible avec Aleteia. Aujourd’hui, Abraham « l’ami de Dieu ».

C’est la première figure évoquée après Adam dès le livre 11 de l’Ancien Testament. Ce patriarche est incontestablement le père fondateur du peuple d’Israël avec la première alliance du dieu unique avec son peuple.

L’appel

Abraham est rattaché à Noé qui a sauvé l’humanité du Déluge et descend de son fils aîné Sem (d’où le mot sémite). Abraham, avec son père Tèrah, quittent la puissante ville d’Ur des Chaldéens, en Mésopotamie, pour rejoindre Hâran au nord d’Alep. Nous sommes dans une région clé de l’Orient entre la vallée fluviale du Nil à l’ouest et celle à l’est, nommée le Croissant fertile, baignée par le Tigre et l’Euphrate, l’actuelle Irak. Après la mort de son père, Abraham entend l’appel de Yahvé : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je t’indiquerai ».

La promesse divine inouïe

C’est en abandonnant tout qu’Abraham accède à la promesse incroyable de Dieu à celui qui réside dans une région aux divinités multiples : « Je ferai de toi un grand peuple », lui dit Yahvé, lui promettant de donner le pays de Canaan, déjà habité, à sa descendance. Mais Abraham n’a pas d’armée, peu de biens et sa femme Sara est stérile. Fidèle pourtant à l’appel, Abraham  quitte Harân avec son neveu Loth et son épouse. Dieu exige un abandon total, l’acceptation sans calcul de l’inconnu et du dessein divin. C’est avec cette foi sans réserve que pourra s’accomplir ce destin, métamorphosant ainsi cette migration géographique en mouvement de l’âme humaine.

Sara et le chêne de Membré

Sara, stérile et très âgée, donne son esclave Agar à son mari, union dont naîtra Ismaël. Mais, c’est alors que trois messagers mystérieux se reposent à l’ombre du chêne de Membré et acceptent le repas préparé à la hâte par Abraham. Il est fait alors promesse à Abraham que Sara aura un enfant d’ici une année. Sara rit en elle-même de cette maternité impossible, Dieu lui demande pourquoi elle a ri, on ne doute pas de la parole divine. L’épouse d’Abraham sera bien enceinte et son fils se nommera Isaac, signifiant « Que Dieu rie ! ».

La descendance d’Abraham et les étoiles du ciel

Abraham est béni de Dieu en acceptant son plan sans réserve. Il lui faudra longtemps pour connaître le contenu de cette bénédiction, une pleine confiance exigée jusqu’à cette parole adressée par Dieu : « Je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta postérité aussi nombreuse que les étoiles du ciel…». Cette promesse d’une fécondité et d’une succession illimitée scelle l’Alliance et préfigure la bénédiction du peuple d’Israël et celle de tous les croyants. Cette descendance d’Abraham conduira jusqu’au roi David, puis au Christ, mais cela ne pourra cependant se faire qu’avec le sacrifice consenti de son fils unique Isaac.