Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cinq choses que vous ignorez sur Sarah, l’épouse d’Abraham

ABRAHAM SARAH
Partager

Sarah, l’épouse d’Abraham, est la seconde femme à apparaître dans la Bible après Ève. Elle joue un rôle important dans l’histoire du Salut.

Sarah, épouse d’Abraham, est la seconde femme qui apparaît dans la Bible, après Ève. Elle joue un rôle important dans l’histoire du Salut, même si, au début, elle doute du plan de Dieu à son sujet. Une des caractéristiques les plus connues de Sarah, c’est son rire souvent inopportun. Mais le livre de la Genèse nous en dit beaucoup plus.

Le nom de Sarah signifie « princesse »

Dans la Genèse, Sarah est nommée « Saraï », qui signifie en hébreu « ma dame » ou « ma princesse ». Dieu la nomme ensuite « Sarah », un nom hébreu qui signifie « dame », « princesse » ou « noble ».

Elle était si belle qu’Abraham en était inquiet

Lorsqu’ils voyagent en Égypte, Abraham lui dit : « Vois-tu, je le sais, toi, tu es une femme belle à regarder. Quand les Égyptiens te verront, ils diront : “C’est sa femme” et ils me tueront, tandis que toi, ils te laisseront vivre. S’il te plaît, dis que tu es ma sœur ; alors, à cause de toi ils me traiteront bien et, grâce à toi, je resterai en vie. » (Gn 12, 11-13)

Quand ils arrivent en Égypte, les Égyptiens voient Sarah et la trouvent effectivement très belle. Elle est conduite dans le palais du Pharaon, mais elle est protégée par Dieu qui frappe Pharaon de grandes plaies. La vérité est alors révélée : Sarah est la femme d’Abraham, et Pharaon les laisse partir.

Abraham et Sarah riaient (mais souvent au mauvais moment)

Quand Dieu annonce à Abraham et Sarah la future naissance de leur enfant, les deux rient de manière hystérique. Abraham « tomba face contre terre. Il se mit à rire » et Sarah « se mit à rire en elle-même » (Gn 18, 12) même si elle voudra ensuite le nier.

Elle avait quatre-vingt-dix ans quand Isaac est né

Abraham et Sarah étaient très âgés lorsqu’ils eurent Isaac. Physiologiquement, cela était impossible. Abraham s’exclame : « Un homme de cent ans va-t-il avoir un fils, et Sara va-t-elle enfanter à quatre-vingt-dix ans ? » (Gn 17,17) C’est pourtant ce qui arrive, car rien n’est impossible à Dieu. Abraham appelle son fils Isaac, c’est-à-dire « il rit ».

Son tombeau est encore vénéré aujourd’hui

Sarah a vécu jusqu’à cent-vingt-sept ans et son enterrement est le premier à être mentionné dans la Bible. Elle est enterrée dans le « Tombeau des Patriarches ». Selon la tradition, Abraham et Sarah, ainsi qu’Isaac, Rébecca, Jacob et Léa, reposent à cet endroit.

Lire aussi : Comment a été conçue la Vierge Marie ?

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]