Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

La vitamine D diminuerait le risque de cancer du sein

FOOD VITAMIN
Partager

Si elle est bonne pour le moral, la vitamine D aide aussi à lutter contre de nombreux maux, dont le cancer du sein.

Alors que le cancer du sein touche une femme sur neuf au cours de sa vie, des chercheurs de l’École de médecine de l’Université de San Diego en Californie assurent que la vitamine D permettait de diminuer sensiblement le risque du cancer du sein. Pour en arriver à ces conclusions, ils ont pendant quatre ans étudié quelques 5 000 femmes âgées en moyenne de 63 ans, toutes étaient exemptes de cancer du sein.

En prévention, misez sur la vitamine D

Conclusion de leurs travaux ? Il existe un lien entre la concentration de vitamine D dans le sang et le risque de développer un cancer du sein. Ainsi, les participantes de l’étude dont le taux de vitamine D dans le sang était supérieur à 60 ng/ml avaient un risque de cancer du sein diminué de 20% par rapport à celles dont le taux de vitamine D dans le sang était inférieur à 20 ng/ml.

Sans avis médical, on conseille de ne pas dépasser 10 000 Unités Internationales (UI) de vitamine D par jour. Un taux de vitamine D dans le sang supérieur à 125 ng/ml peut entraîner des effets indésirables comme une perte de poids, des nausées, des troubles du rythme cardiaque. De façon générale, les apports nutritionnels conseillés chaque jour sont de 200 UI.

Entre deux poissons un peu de soleil

Les aliments les plus riches en vitamine D sont le hareng fumé, les anchois, le maquereau ou la sardine grillée, le saumon cuit, le thon en boîte au naturel, l’anguille, le merlu cuit, le foie de veau cuit, l’huile de foie de morue, le foie de morue en boîte. Si vous n’êtes pas très friandes de poisson, sachez que le chocolat noir et quelques produits laitiers comme le lait ou des œufs sont aussi riches en vitamine D. Au delà de ces considérations alimentaires, il faut savoir aussi que près de 90% des besoins en vitamine D sont en réalité synthétisés dans la peau par l’action des rayons du soleil (UVB). En somme, un petit bain de soleil ne fait pas de mal, bien au contraire, à condition de limiter à 10 ou 15 minutes. Vous ne le saviez peut-être pas mais en cas de carence hivernale en vitamine D, certaines personnes peuvent être sujettes à une dépression saisonnière.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.