Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Abuser du bouton « snooze » est néfaste pour le sommeil

ALARM CLOCK
Partager

Les scientifiques sont unanimes. Utiliser le bouton « snooze » au réveil pour prolonger sa nuit de quelques minutes produit l’exact effet inverse à celui recherché par les dormeurs.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

85% de la population programme un réveil chaque matin pour se lever. Si certains ne perdent pas une seconde pour vaquer à leurs occupations, d’autres ont plus de mal à bondir du lit. Que ce soit sur leur bon vieux réveil ou leur téléphone portable, ceux-là savent parfaitement trouver le bouton « snooze », ce bouton qui permet de repousser de quelques minutes son réveil quotidien. Un réflexe totalement contre-productif selon Till Roennberg, professeur de chronobiologie de l’Institut de Psychologie médicale de l’Université de Munich et auteur du livre International Time.

Selon lui, ce bonus de quelques minutes de sommeil en plus ne repose pas davantage votre corps. Pire, cela rend votre réveil plus difficile. En effet, le sommeil se compose de plusieurs phases, plus ou moins profondes. Se rendormir après le premier réveil matinal, grâce au bouton « snooze » nous replongerait dans un nouveau cycle de sommeil en commençant par sa première phase — la phase profonde. Par conséquent cela provoquerait de la fatigue.

L’effet pervers du bouton « snooze »

« Le début du cycle est le pire moment pour se réveiller. L’idéal serait ainsi de se réveiller au moment de la fin du cycle », abonde Maria Konnikova, écrivain et psychologue à Harvard dans un article paru dans The New Yorker. Néanmoins, selon certains scientifiques, si le « snooze » est utilisé sans abus et surtout sans s’endormir (!), il peut aider à se réveiller en douceur donc à se lever du bon pied.

Pour mieux dormir, découvrez les bienfaits de la lavande et d’autres plantes médicinales :

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.