Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le don de sagesse pour éduquer, pour aimer

femme apaisée
© Shutterstock
Partager
Commenter

La Pentecôte est dans deux jours ! Il est grand temps de se préparer à recevoir le don de sagesse. Ce don semble être le couronnement de tous les autres dons.

Le don de sagesse ? Bien sûr, il ne s’agit pas simplement de la sagesse humaine, fruit de la connaissance et de l’expérience. Il n’est pas non plus question de la sagesse d’un enfant à qui on dirait : « Tiens-toi tranquille ! ». Alors de quoi s’agit-il ?

Peut-être vous souvenez-vous de ce passage du Livre des Rois dans lequel Salomon, à la veille de son couronnement, fait cette requête au Seigneur ? « Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal ». Ça pourrait être notre prière du matin : « Donne-moi Seigneur un cœur, attentif à chacun, et aide moi aujourd’hui à choisir le bien dans chacune de mes actions, dans chaque décision ».

Voir avec les yeux de Dieu

Et la sagesse est précisément cela, nous indique le pape François : « Elle est la grâce de pouvoir voir chaque chose (le monde, les situations, les conjonctures, les problèmes…) avec les yeux de Dieu. Parfois, nous voyons les choses selon notre plaisir ou selon la situation de notre cœur, avec amour ou avec haine, avec envie… ». Changeons de lunettes !

« Ce don nous fait connaître le vrai bonheur, il nous aide à porter sur toutes choses un jugement sain, à bien diriger toutes nos actions ». Combien de parents désemparés par la conduite de leur enfant n’ont-ils pas demandé ce don de la sagesse, afin de ne pas rester les yeux rivés sur les frasques de leur progéniture, mais de prendre de la hauteur et de voir leur enfant avec le regard aimant et miséricordieux de Dieu ? Ou bien si une dispute survient dans un couple et qu’au lieu de rester à bouder chacun dans son coin, les époux choisissent de faire la paix, de se parler, de se réconcilier. N’est-ce pas le fruit de l’Esprit de sagesse ?

Avec Marie

La sagesse nous guide toujours plus vers le Père. Elle nous fait désirer d’être saint comme Il est saint, d’aimer comme Il aime. C’est tout un travail ! Mais nous ne le faisons pas à la force du poignet : c’est une grâce à accueillir. C’est aussi la grandeur de ce don : un antidote au découragement, pour nous émerveiller de la créature que nous sommes et de toute l’œuvre de Dieu en nous et dans le monde. Le Saint-Père conclut : « Ne soyons pas des chrétiens insipides, mais que notre vie ait de plus en plus la saveur de l’Évangile, le parfum du Christ, afin de communiquer aux autres sa douceur et son amour ».

En ce mois de mai, mois de Marie, tournons-nous vers la Sainte Vierge, Siège de la Sagesse et demandons-lui de nous faire trouver le Ciel sur la terre, de disposer notre cœur à accueillir ce don de la sagesse.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]