Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Le don de science ou apprendre à saisir l’amour de Dieu

Partager

C’est une semaine unique qui s’écoule, un temps rythmé par deux fêtes : l’Ascension et la Pentecôte. Neuf jours pendant lesquels l’Église propose de se préparer à recevoir les dons du Saint-Esprit.

L’Évangile atteste que, durant les neuf jours qui séparent l’Ascension de la Pentecôte, les Apôtres « d’un seul cœur participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes, dont Marie, la Mère de Jésus », en attendant d’être « revêtus d’une force venue d’en haut ». Cette force, c’est l’Esprit saint, reçu lors de la Pentecôte.

Chacun son tour ! À la suite des apôtres, les chrétiens. Chaque année, l’Église propose une neuvaine de Pentecôte. Elle a commencé samedi. Deux premiers dons ont pu être demandés : le don de crainte et le don de piété. Le don de crainte est celui qui sert de frein pour ne pas retomber dans ses fautes passées. Le don de piété permet de servir le Seigneur avec plus de ferveur et d’observer plus fidèlement ses commandements. Aujourd’hui, c’est au tour du don de science.

Le don de science pour être en harmonie avec son Créateur

Bien évidemment, il ne s’agit pas de la science telle que nous la connaissons de manière commune, à savoir la découverte des lois qui régissent la nature et l’univers. Pour le pape François, « la science est un don spécial, qui nous conduit à saisir, à travers la création, la grandeur et l’amour de Dieu et sa relation profonde avec chaque créature ».

Rappelons-nous ce passage du livre de la Genèse, au tout début de la Bible : Dieu crée et voit que cela est bon. Notre Pape nous encourage justement à avoir cette même attitude d’admiration pour la création.

« Le don de la science nous place en profonde harmonie avec le Créateur et nous fait participer à la limpidité de son regard et de son jugement. C’est dans cette perspective que nous réussissons à saisir dans l’homme et la femme le sommet de la création comme accomplissement d’un dessein d’amour », ajoute le Saint-Père. Cela fait encore écho à la Genèse : « Dieu vit que cela était très bon ».

Prendre soin de la création comme un don

Ce don du Saint-Esprit permet d’éviter deux pièges. Le premier serait de nous considérer comme les propriétaires de la création. Nous disposerions ainsi de la création comme bon nous semble. « La création est un don merveilleux que Dieu nous a fait, afin que nous en prenions soin et que nous l’utilisions au profit de tous, toujours avec un grand respect et gratitude », précise le souverain pontife.

Par le don de science, l’Esprit saint nous aide à ne pas tomber dans une deuxième erreur, celle de nous arrêter aux créatures, comme si celles-ci pouvaient offrir la réponse à toutes nos attentes. Seul Dieu peut combler le désir profond de notre cœur !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]