Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le pape François va publier une exhortation apostolique sur la sainteté

AUDIENCJA GENERALNA
AFP/EAST NEWS
Partager
Commenter

Le document du pape François, qui devrait sortir le 2 avril, s’inscrit dans le cadre des cinq ans de son pontificat

Les rumeurs couraient depuis quelques semaines. Elles ont été confirmées par les Editions françaises Tequi. Une nouvelle exhortation apostolique du pape Françoise sur la sainteté est bien prête et devrait sortir ce lundi de Pâques, 2 avril. La sainteté, un thème cher au Saint-Père qui estime que celle-ci « n’est pas une prérogative pour certains uniquement » mais « un don offert à tous sans exclure personne ».

La sainteté expliquée par François

La sainteté est un « trait caractéristique » du chrétien. Chacun doit pouvoir l’atteindre, estime le pape François : « Tu es consacré(e)? Sois saint(e) en vivant avec joie le don et ton ministère. Tu es marié(e) ? Sois saint(e) en aimant et en prenant soin de ton mari, de ta femme, comme le Christ l’a fait avec l’Église. Tu es baptisé(e) et pas marié(e) ? Sois saint(e) en accomplissant avec honnêteté et compétence ton travail et en offrant du temps au service de tes frères », avait-il déclaré lors d’une audience générale, en 2014.

Et il l’a répété avec insistance, en 2017, dans une autre audience générale, expliquant aux fidèles et pèlerins qu’être saint dans la vie de tous les jours est possible, comme tous ces saints qui « avant de rejoindre la gloire du Ciel, ont vécu une vie normale, avec leurs joies et leurs souffrances, leurs peines et leurs espérances ». Dès que ces personnes ont connu l’amour de Dieu, a-t-il poursuivi, elles « L’ont suivi de tout leur cœur », transmettant alors aux chrétiens un merveilleux message d’espérance.

Pour devenir saint, le chrétien « ne doit pas avoir peur d’aller à contre-courant », car, affirme le pape, à chaque instant de sa vie, « la main de Dieu est là, ainsi que cette multitude de frères  pour le protéger et l’accompagner de leur présence discrète ».  Le cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa et coordinateur du Conseil des neuf cardinaux chargés d’aider le pape dans la réforme de la curie romaine, a fait allusion, fin février au prochain document du pape, soulignant l’importance fondamental de répondre à cet appel, notamment dans l’Eglise, « si on veut que cette réforme marche ».

Plus fréquente qu’on ne le pense

François en faisant des époux Martin – parents de Thérèse de Lisieux – le premier couple de saints de toute l’histoire de l’Église (2015), a marqué de son empreinte le chemin ouvert par saint Jean Paul II qui a souhaité donner au monde des exemples dans tous les états de vie, y compris le mariage, et poursuivi par Benoît XVI qui a « beaucoup valorisé la théologie des saints », selon la Congrégation pour les causes des saints.

« Il faut retrouver l’idée que les saints, c’est l’Eglise, c’est le Peuple de Dieu, comme dit saint Paul, et pas seulement ceux que l’Eglise donne en exemple », commente le père François-Marie Léthel, consulteur à la congrégation, dans son nouvel ouvrage avec Elisabeth de Baudoüin les saints nous conduisent à Jésus. La sainteté est beaucoup plus commune et fréquente qu’on ne le pense, estime ce grand spécialiste des saints. Les saints ne « s’additionnent » pas, estime-t-il, ils « se multiplient ». Une idée que l’Eglise doit encore creuser.

Cette nouvelle exhortation apostolique arrive deux ans après Amoris Laetitia (La joie de l’amour, 2016), issue des deux synodes des évêques sur la famille, et cinq après Evangelii gaudium sur l’annonce de l’Evangile dans le monde d’aujourd’hui (2013), fondée entre autres sur les travaux du Synode sur « la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne » qui a eu lieu au Vatican, sous Benoit XVI, en octobre 2012.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]