Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 21 avril |
Saint Anselme de Cantorbéry
home iconFor Her
line break icon

Jeunes filles, osez devenir des femmes fières et épanouies !

SMILING TEENAGE GIRLS

By CREATISTA | Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 25/03/18

Accompagner les jeunes filles afin qu’elles deviennent des femmes fières, épanouies et emplies de confiance en elles, c’est l’objectif des parcours Graine de Femme, créés en 2012 par Claire de Saint Lager. Les adolescentes témoignent des bienfaits d'une telle formation.

En septembre 2012, Claire de Saint Lager a lancé au Bon Conseil, à Paris, le parcours « Graine de Femme », destiné aux adolescentes de 14 à 17 ans, se déclinant en quinze ateliers sur l’année, pour les aider à mieux se connaitre et à s’émerveiller d’être une femme. Aujourd’hui, une vingtaine d’animatrices sont formées et des parcours existent désormais dans plusieurs paroisses de Paris, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Pantin (Seine Saint-Denis) et à Pierrefonds (Oise).

Parce que « l’adolescence est souvent un moment charnière, où la petite fille enthousiaste, créative et confiante perd tout son élan et se sent désorientée », Claire de Saint Lager avait à cœur de rassurer cette tranche d’âges et lui inculquer une vraie estime de soi, saine et bienveillante. Pour cela, elle aborde trois grandes thématiques, apprendre à se connaître, dévoiler la beauté et être en relation.

Apprendre à se connaître, apprendre à s’aimer

L’objectif de cette première thématique est d’encourager les jeunes participantes à (re)découvrir leurs désirs profonds, leurs projets, leurs rêves, ce qui les habitent. Elles découvrent qu’elles sont uniques et qu’elles ont quelque chose d’unique à porter au monde. A travers six ateliers, cette thématique doit permettre aux jeunes filles à mieux connaître leur corps et leur personnalité, pour mieux s’aimer.


WOMAN MIRROR

Lire aussi :
Des pistes pour être, enfin, fière de sa féminité

Les jeunes filles sont enthousiastes. Céline*, 15 ans, souligne l’intérêt de ce parcours : « Mieux se connaître et se comprendre pour devenir ce que nous sommes : des femmes bourrées de talents et épanouies ! ». Léa*, 17 ans, ne dit pas autre chose : « Graine de Femme nous permet de devenir actrices de notre destinée en devenant des femmes uniques et confiantes en leurs talents ! »

Dévoiler la Beauté

Il s’agit là de découvrir ce que recouvre la beauté comme essence. Chaque femme porte en elle une beauté unique, qui est une forme d’expression d’elle-même, dans l’unité de sa personne (cœur, corps, esprit et âme). Les quatre ateliers portant sur ce thème invitent les jeunes filles à se reconnecter à leur corps, comme partie intégrante de soi, un allié, un instrument de joie, de don et de beauté ! Une séance particulièrement appréciée des adolescentes est consacrée au stylisme et à l’image de soi. Elle est suivie d’un mini-défilé où chaque participante s’exprime librement, mettant en valeur sa beauté, son humour ou encore sa créativité.

Sutterstock / Ariwasabi

Marie*, 14 ans, a apprécié la formation sur le vêtement : « C’était intéressant d’apprendre comment se mettre en valeur », ainsi que Jeanne*, 17 ans : « J’ai beaucoup appris sur le stylisme, connaître les différentes tailles, les différentes formes ».




Lire aussi :
La beauté n’a pas besoin de Photoshop !

Etre en relation

Une fois que l’on sait qui on est, la manière de le rayonner, on peut entrer en relation harmonieusement avec les autres et avec le monde. Les animatrices, à travers cinq ateliers, essayent d’accompagner les participantes dans la manière de vivre leurs relations avec la société (en abordant le féminisme), les autres femmes (l’amitié), l’homme (homme, couple, sexualité) et elles-mêmes (bien être).

TEENAGER
Blueskyimage - Shutterstock

« Ce n’est pas un parcours d’éducation affective, précise Claire de Saint Lager. Il s’agit de la construction de toute la personne, afin d’oser être soi. L’idée est qu’elles vivent l’expérience dans leur corps et pas seulement dans leur tête. Nous essayons aussi de conjuguer profondeur et légèreté. »

Les jeunes participantes en sortent satisfaites et grandies. Louise*, 16 ans, affirme repartir avec « une nouvelle image et une considération des autres et d’elle-même beaucoup plus positive ». Camille*, 18 ans, souligne le caractère intime et personnel de cette formation : « Alors que tout était très général, tout a ensuite pris une tournure très personnelle! ». Et pour cause, « On se sent très concernée, on parle de soi-même en tant que femme », conclut Sophie*, 14 ans.
* Les prénoms ont été changés.

Tags:
adolescencefemmes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Quentin-Bernier-Gravat-VILLE-DE-VINCENNES.jpg
Agnès Pinard Legry
Vincennes : l’élu avait aussi l’Ordre de Malte dans l...
2
Funeral of Prince Philip
Marzena Devoud
L’adieu de la reine Elizabeth à son époux
3
WEB2-LES-FRANGINES-YOUTUBE.jpg
Bérengère Dommaigné
« En quelques secondes, tu fais pleurer le monde », Les Frangines...
4
Marzena Devoud
Prendre soin de son âme, les conseils de trois vieux moines
5
WEB2-SINAI-EGYPT-shutterstock_565478749.jpg
Agnès Pinard Legry
Égypte : un chrétien exécuté par l’État islamique dans le nord du...
6
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
C’est par nos blessures que Jésus choisit d’e...
7
WEB2-Romilly-la-Puthenaye-INCENDIE-SDIS27.jpg
Agnès Pinard Legry
L’église de Romilly-la-Puthenaye entièrement détruite par un ince...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement