Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 25 septembre |
Saint Firmin
home iconActualités
line break icon

Les dirigeants chrétiens confiants et optimistes pour 2018

By Indypendenz | Shutterstock

Agnès Pinard Legry - Publié le 14/03/18 - Mis à jour le 15/03/18

81% des dirigeants chrétiens estiment que 2018 sera bonne pour leur entreprise et que la situation de la France va s’améliorer sur les douze prochains mois, d’après le baromètre de confiance des EDC publié aujourd’hui. Décryptage.

« L’optimisme est la foi des révolutions », a écrit l’académicien français Jacques Bainville. Les dirigeants chrétiens seraient-ils donc des révolutionnaires ? 81% d’entre eux pensent que l’année 2018 sera bonne pour leur entreprise et que la situation économique de la France va s’améliorer sur les douze prochains mois, révèle le baromètre de confiance des EDC publié ce 14 mars. « L’année dernière, ils n’étaient que 40% à penser que la situation allait s’améliorer et ils n’étaient que 14% en 2014 ! », souligne Nicolas Masson, dirigeant du cabinet PRAGMA qui a réalisé cette enquête.


BERTRAND MACABEO

Lire aussi :
« Dignité de l’homme, préservation de la planète… L’entreprise doit s’emparer de ces sujets »

Pour Laurent Bataille, président des EDC, ce souffle de confiance s’explique par « un alignement des planètes » : « La reprise de l’activité en Europe et dans le monde s’accompagne en France d’un effet Macron qui bouge les lignes… et qui plait certainement aux chefs d’entreprises », affirme-t-il.

Les dirigeants portés par leur espérance chrétienne

Réalisé pour la cinquième année consécutive, ce baromètre s’est intéressé à la manière dont les dirigeants vivaient leu foi et comment elle impactait leur manière de manager. Plus de la moitié des personnes interrogées (51%) ont ainsi déclaré avoir une foi « qui oriente leur vie ». Pour 97% d’entre eux, la foi se nourrit par « des rencontres avec d’autres ». « Les résultats de notre baromètre annuel montrent que les membres EDC ne sont pas plus optimistes que les autres dirigeants, mais qu’ils sont portés par leur espérance chrétienne », insiste Laurent Bataille.


HERVE BAULME

Lire aussi :
« L’entreprise doit développer les talents de ses salariés »

À noter également que si 88% des sondés soulignent être « connu(e) comme chrétien(ne) dans l’entreprise », 71% des répondants précisent que parler de sa foi dans le cadre professionnel est « possible mais pas évident » (c’est « vraiment un problème » pour 7%).

Tags:
Chrétiensedc
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
5
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
6
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
7
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement