Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Benoît XVI en pèlerinage vers la maison du Père

POPE EMERITUS BENEDICT XVI
VINCENZO PINTO / AFP
Partager
Commenter

Dans une lettre au Corriere della Sera, Benoît XVI se soucie d’informer sur son état de santé et son état d’esprit à la dernière étape de sa vie.

Benoît XVI, qui fêtera ses 91 ans en avril prochain, va bien. Ému par toutes les marques d’affection et de préoccupation à son égard, il a tenu à remercier et rassurer les fidèles catholiques en écrivant personnellement au quotidien italien Il corriere della sera, suite au désir d’un grand nombre de ses lecteurs d’en savoir un peu plus sur son état de santé et ses occupations à cette dernière étape de sa vie. Depuis sa renonciation au siège de Pierre, en février 2013, le pape émérite allemand vit en toute discrétion dans le petit monastère Mater Ecclesiae, réaménagé pour lui, en plein cœur des jardins du Vatican.

La lettre de Benoît XVI est arrivée le 6 février, adressée à l’éditorialiste Massimo Franco, qui lui avait fait part des préoccupations des lecteurs. Voici l’énoncé de cette lettre, dans son intégralité, diffusée par le journal :

« Cher Franco, — écrit Benoît XVI — je suis très touché de savoir que tant de lecteurs de votre journal souhaite savoir comment je passe cette dernière période de ma vie : je peux seulement vous dire à ce propos que, dans le lent déclin de mes forces physiques, je suis intérieurement en pèlerinage vers la maison. C’est une grande grâce pour moi, en ce dernier tronçon parfois un peu fatiguant, que d’être entouré d’un amour et d’une bonté tels que je n’aurais pu l’imaginer. Pour moi, la demande de vos lecteurs est comme un accompagnement sur ce bout de chemin. C’est pourquoi je ne peux que les en remercier et donner à tous l’assurance de mes prières. Mes plus cordiales salutations »

Les journées du pape émérite sont rythmées par la prière et les promenades, dans les allées de la cité du Vatican. C’est « une présence que nous sentons même si nous ne le rencontrons pas souvent, qui nous accompagne, nous réconforte, et nous rassure », confiait il y a un an, le père Federico Lombardi, qui fut directeur de Radio Vatican et son porte-parole pendant huit ans.

Depuis, des rumeurs sur une dégradation de son état de santé circulait, aussitôt démentie par le service de presse du Saint-Siège par un tweet le montrant, diminué oui, mais encore en assez bonne forme même si, précisait-on en octobre dernier, son état ne lui permet plus de célébrer seul la messe. Selon différentes personnes de son entourage, cela fait deux ans pratiquement que Benoît XVI ne peut plus jouer de son piano, il voit très mal mais aurait gardé toute sa lucidité et se souviendrait de tout. Il serait également mis au courant de tout.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]